Tunnel de la Grand-Mare : les camions déviés ne passeront plus par Bihorel

Des centaines de camions passaient chaque jour dans plusieurs zones résidentielles. La préfecture a décidé d'un nouvel itinéraire.

Les camions au plateau des provinces à Bihorel près de Rouen.
Les camions au plateau des provinces à Bihorel près de Rouen. © France 3 Normandie
La fermeture du tunnel de la Grand-Mare 4 nuits par semaine, sur plusieurs périodes depuis l'année dernière, occasionnait une gêne importante pour les résidents voisins de Bihorel. La déviation tracée par la préfecture passait notamment par le plateau des provinces et ses nombreux riverains. 600 camions par nuit, pour un sommeil et une qualité de l'air forcément dégradée.

Reportage de Stéphane Gérain et Bruno Belambri, le 21 juin dernier


La préfète de Seine-Maritime Fabienne Buccio a décidé, face à la mobilisation des riverains, de modifier le trajet des poids lourd - plus de 7,5 tonnes - à l'arrivée de Rouen. Un arrêté publié le 12 juillet oriente la circulation vers l'AZ9, l'A151 puis le pont Flaubert dans le sens Abbeville-Rouen.

L'arrêté justifie la décision pour "assurer la sécurité des usagers de la route nationale 28 et de minimiser les nuisances sonores sur les itinéraires de substitution lors des fermetures répétitives d tunnel de la Grand-Mare". Une mise en sécurité et la maintenance des équipements du tunnel ont provoqué ces travaux. 

Une tranquillitée retrouvée pour les habitants, un coût supplémentaire pour les entreprises de transports, comme le notait la DIR : une vingtaine d'euros par camion sont à prévoir, entre le péage, le carburant et le temps de route perdu dans la déviation. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie trafic routier