VIDEO - Vendée Globe : le skipper rouennais Manuel Cousin victime d'une avarie de quille

Le navigateur Rouennais Manu Cousin, à bord de son Groupe Sétin, a informé samedi 6 février la direction de course d’une importante avarie de quille.

Manuel Cousin sur Groupe SETIN, Vendée Globe 2020
Manuel Cousin sur Groupe SETIN, Vendée Globe 2020 © © Manuel Cousin / Groupe SETIN

Samedi 6 février 2021, vers 17h00, alors que Manuel Cousin naviguait au près, dans un vent très soutenu et une mer formée, "la tige du vérin de quille de Groupe Sétin s’est sectionnée", a annoncé son équipe. Une avarie non négligeable pour le skipper rouennais qui poursuivait sa remontée de l’Atlantique pour rejoindre Les Sables-d’Olonne.

Manuel Cousin, en contact permanent avec son équipe à terre, essaie de sécuriser le bateau. "Il faudra ensuite qu’il mette en place les axes de secours permettant de bloquer la quille."

En fin de soirée, Manuel Cousin travaillait toujours pour conserver la fixation de sa quille. Il tente de rester dans l'axe du vent afin que sa quille soit le moins sollicitée possible, dans des conditions délicates (20 à 30 noeuds de vent et une mer croisée avec 3 mètres de houle). Une fois la quille sécurisée dans l'axe, il pourra reprendre sa route, sans toutefois pouvoir la basculer.

Le Rouennais d’origine avait passé l’équateur le 2 février et poursuivait sa remontée de l’Atlantique pour boucler son premier tour du monde en solitaire, sans escale et ni assistance.

Manuel Cousin est actuellement à 2 365 milles de l'arrivée aux Sables d'Olonne, au classement de 8 heures ce dimanche matin. Il pointe à la 23e place devant Alexia Barrier et Ari Huusela qui ferment la marche de la flotte, à 2 000 milles de Groupe Setin.

Ils sont 14 skippers à être revenus aux Sables d'Olonne. Dernier en date à être rentré au port, Romain Attansio arrivé samedi à 17h06 après 90 jours 2 heures 46 minutes 2 secondes passés en mer. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile