VIDEO - Sur le chantier du nouveau centre aquatique des plateaux Est de Rouen

Publié le
Écrit par Sylvie Callier .

A Belbeuf, près de Rouen, voici le plus grand chantier de piscine publique de Seine-Maritime. Le centre aquatique intercommunal occupera 3500 mètres carrés sur deux niveaux. Il sera chauffé en grande partie avec des granulés de bois, l'eau sera traitée grâce à la filtration biominérale, sans chlore

Le centre aquatique est construit sur un terrain dégagé, rue de Belbeuf, face au lycée Galilée. Promesse de plages extérieures pour les baigneurs qui voudront profiter du plein air. 

De grandes baies vitrées, beaucoup de bois clair et un béton en relief, comme parcouru de petites vagues. Les murs sont lumineux faisant écho au coteau calcaire de Saint-Adrien.

C'est un projet qui remonte à plus de 40 ans. On s'est entendus, entre maires, pour cet emplacement à la limite de la partie urbaine et rurale. Nous avions le souci de faire un projet écologique pour le traitement de l'eau et le chauffage

Philippe Leroy, président de l'entente intercommunale du centre aquatique du Plateau Est.

Sur le chantier intérieur, on reconnait déjà les futurs bassins de loisirs et de détente, le pentaglisse (toboggan) sur 3 pistes, et le futur bassin de 25 mètres, tous en inox (matériau recyclable et hygiénique).

"La première demande, c'était pour les scolaires en carence d'éducation à la natation et puis maintenant c'est aussi pour les plus jeunes jusqu'aux aînés" explique Philippe Leroy, ancien maire de Franqueville-Saint-Pierre qui pilote ce projet aux côtés de 10 maires des plateaux Est. 

 

Le chauffage sera généré à 70% grâce aux énergies renouvelables 

Dans ce centre aquatique qui accueillera des sportifs mais aussi des enfants et des seniors, pas question d'avoir la chair de poule. 

La chaufferie est à la mesure des 3500 mètres carrés intérieurs. L'eau de baignade, le vaste espace de remise en forme à l'étage et les vestiaires seront chauffés en grande partie avec une chaudière à granulés de bois, le gaz servira d'appoint.

Un système astucieux de récupération de la chaleur sera aussi activé. 

Des calories pour certains usages sont employés pour d'autres utilisations. C'est de l'énergie gratuite. Par exemple, la chaleur des eaux des douches peut être récupérée pour le préchauffage de celles-ci

Emma Lecomte, directrice de la communication et du développement agence Coste architecture

 

L'eau de baignade traitée avec la technologie biominérale, sans chlore

Les baigneurs feront partie des tout premiers en France à découvrir une eau traitée par filtration biominérale et non par du chlore et d'autres produits chimiques.

En France, trois piscines publiques en intérieur ont fait ce choix (celle des plateaux Est de Rouen, une dans le Nord et une en Indre-et-Loire). La filtration biominérale est déjà utilisée dans d'autres pays d'Europe.   

A ne pas confondre avec les piscines naturelles en extérieur traitées grâce à des plantes aquatiques. A Belbeuf, l'eau sera limpide.

"Cela ressemble à une baignade en milieu naturel avec une sensation de confort pas d'odeur de chlore d'irritation de la peau, ni de picotements des yeux" explique Thomas Leboucher,  responsable de projet SOGETI ingénierie.

Le centre aquatique devrait ouvrir à la fin du printemps 2023. Il sera géré en délégation de service public.  

Le détail des équipements : 

  • bassin sportif 25m x 15m (6 couloirs homologués) 375 m2 
  •  bassin d’apprentissage 270 m2 
  • bassin d’apprentissage jeunes enfants 70 m2 - "pentagliss" 3 couloirs 100 m2 
  • gradins 200 places 
  • Espace remise en forme avec sauna, hammam, jacuzzi, bassin d’activités et d’agrément 120 m2 et terrasse.
  • salle de sport 180 m2
  • plages minérales

(source agence Coste architectures)

Cet équipement est très attendu dans toute la métropole de Rouen. Les fermetures de piscines pour rénovation ou pour économies d'énergie sont nombreuses. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité