En visite à Rouen, Agnès Buzyn évoque le sort de la maternité de Bernay

Les ministres Agnès Buzyn et Frédérique Vidal en déplacement à Rouen samedi 13 octobre 2018 à l'occasion du grand congrès des internes / © Hervé Colosio / France 3 Normandie
Les ministres Agnès Buzyn et Frédérique Vidal en déplacement à Rouen samedi 13 octobre 2018 à l'occasion du grand congrès des internes / © Hervé Colosio / France 3 Normandie

La ministre de la santé et son homologue de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal, étaient en déplacement à Rouen samedi à l'occasion du grand congrès des internes.

Par Elise Koutnouyan

Samedi 13 octobre 2018 au matin, Agnès Buzyn et Frédérique Vidal sont venues défendre le plan Santé 2022 à Rouen.

Alors que la Normandie souffre d'un secteur de la santé en crise, la ministre de la Santé s'est aussi exprimée au micro de France 3 Normandie sur les sujets brûlants de la région.

Reportage : Grégory Thélu, Hervé Colosio et Serge Brouzes
 

Fermeture de la maternité de Bernay

Alors que la mobilisation se poursuit pour empêcher la fermeture de la maternité de Bernay décidée par l'ARS et confirmée récemment par Edouard Philippe, Agnès Buzyn s'est aussi rangée du côté de l'autorité régionale de santé : 
 

On ne peut pas se permettre d'avoir une maternité ouverte (...) avec des nuits entières sans obstétricien. (...) C'est un risque majeur.
 

La fermeture de la maternité est programmée pour le 1er février 2019. Le service sera remplacé, à terme, par une maison péri-natale.


Centre hospitalier du Rouvray

Autre dossier en souffrance : la psychiatrie. La grève de la faim menée par une partie du personnel du centre hospitalier du Rouvray avait marqué les esprits. Après deux mois et demi de mobilisation, 31 postes avaient finalement été créés, mais les soignants estiment que cela reste bien insuffisant.
 

La psychiatrie souffre des mêmes problématiques que l'obstétrique : un manque de professionnel qui souhaite exercer dans les hôpitaux publics, estime la ministre de la Santé.


La visite d'Agnès Buzyn s'est achevée samedi dans une maison de santé. Ce genre d'initiatives a été qualifié de "remède" par la ministre face aux déserts médicaux, eux aussi bien présents en Normandie.

Sur le même sujet

Tambours des dockers du Havre le 9 cotobre 2018

Les + Lus