Vol de pièces détachées à l'usine Renault de Cléon au sud de Rouen

A l'intérieur de l'usine Renault de Cléon (Seine-Maritime). Image d'archive de janvier 2018 / © France 3 Normandie
A l'intérieur de l'usine Renault de Cléon (Seine-Maritime). Image d'archive de janvier 2018 / © France 3 Normandie

En deux jours les voleurs ont sorti pour plus de 150.000 euros de pièces détachées de l'usine de moteur et de boites de vitesse située dans l'agglomération elbeuvienne
 

Par Richard Plumet

L'usine est un maillon fort du groupe Renault. Située à Cléon (Seine-Maritime) elle produit des moteurs thermiques, des moteurs électriques et des boites de vitesse pour les véhicules Renault, mais aussi pour Dacia, Samsung, Nissan, Général Motors, Daimler et Fiat.

Plus de 3000 salariés y travaillent sur une centaine de lignes de production. Y "faucher" une paire de gants, une casquette, une veste ou du détergent pour "ramener à la maison" est, comme dans toutes les grandes entreprises, une pratique sinon habituelle, quelque chose de courant. Mais à quant à réussir à faire sortir du matériel lourd et coûteux (en clair du vol) cela reste exceptionnel et nécessite une organisation et des complicités.

C'est pourtant, comme en 2016 avec "l'affaire des injecteurs", ce qui s'est récemment passé.
 

Une fourgonnette suspecte

Vendredi dernier (15 mars 2019) des policiers d'Elbeuf, en patrouille aux abords de l'usine, remarquent un véhicule qui semble trop lourdement chargé qui circule en direction de Saint-Aubin-lès-Elbeuf.

Le temps de faire demi-tour et de le rattraper, les policiers retrouvent finalement la fourgonnette quelques kilomètres plus loin devant le garage d'une voiture. Deux individus sont affairés à sortir des cartons du véhicule pour les déposer à l'intérieur du box
 
© France 3 Normandie
© France 3 Normandie
 

Des cartons remplis de pièces neuves

Le contrôle permet d'identifier les deux hommes : ils sont tous les deux employés dans une société de nettoyage qui travaille pour le compte de l'usine Renault Cléon. Ils expliquent aux policiers que c'est leur patron qui leur a demandé de transporter ces cartons et de les déposer dans ce garage.

Que contiennent justement ces cartons ? Des turbocompresseurs et des pompes à eau. Du matériel neuf qui équipe les moteurs fabriqués à l'usine de Cléon. L'inventaire du contenu du camion et du garage permet le comptage de 192 turbos et de près de 500 pompes à eau.

Une marchandise dont la valeur est, selon une première estimation, d'au moins 150.000 euros !
 

Enquête et interpellations

Les deux hommes trouvés en train de décharger les cartons sont interpellés. Leur interrogatoire permet d'apprendre que la marchandise découverte a été sortie de l'usine le matin même et la veille.
Les enquêteurs de la Sûreté urbaine du secteur Rouen-Sud vont ensuite tenter de savoir comment ce matériel est arrivé là. Le propriétaire du garage est retrouvé et entendu.  Ainsi que le patron de l'entreprise de nettoyage.

Ces quatre personnes sont finalement placées en garde à vue. Sur l'employeur des deux "livreurs" les policiers trouvent une somme de 4000 euros en billets. Le patron explique que cet argent sert à payer, en liquide, ses deux employés et le propriétaire du garage pour exécuter, à sa demande, la sortie et l'entreposage des pièces volées.
 
A l'intérieur de l'usine Renault de Cléon (Seine-Maritime). Image d'archive de janvier 2018 / © France 3 Normandie
A l'intérieur de l'usine Renault de Cléon (Seine-Maritime). Image d'archive de janvier 2018 / © France 3 Normandie
 

Sur la chaine de montage

L'enquête se poursuit le weekend et permet de remonter jusqu'à un cinquième homme.  Un salarié de l'usine qui, travaillant sur une ligne de production, est au contact des composants qui permettent de construire les moteurs.  C'est ainsi que cet employé mettait de côté turbos et pompes, puis les jetait dans une benne à déchets

Les deux employés de la société de nettoyage, avec leur patron, n'avaient ensuite plus qu'à récupérer les précieuses pièces neuves, à les mettre dans des cartons et à remplir la fourgonnette avant de sortir de l'usine.

 

D'autres complices ?

L'enquête est toujours en cours ce mercredi (20 mars 2019) pour tenter de déterminer s'il y a d'autres personnes impliquées (ou complices) dans ce vol organisé, si d'autres "sorties de cartons" ont eu lieu, et si ces vols alimentaient un trafic de revente.

Les cinq hommes arrêtés par la police habitent Elbeuf, des communes du sud de l'agglo rouennaise et Darnétal. Quatre ont reconnu les faits et seront convoqués dans le cadre d'une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).

Le cinquième, le propriétaire du garage, qui a exprimé sa volonté d'user de son "droit au silence" (droit prévu dans l'article 63-1 du code de procédure pénale) sera convoqué  dans le cadre d'une COPJ, c’est-à-dire une convocation par officier de police judiciaire.
 
A l'intérieur de l'usine Renault de Cléon (Seine-Maritime). Image d'archive de janvier 2018 / © France 3 Normandie
A l'intérieur de l'usine Renault de Cléon (Seine-Maritime). Image d'archive de janvier 2018 / © France 3 Normandie

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Festival Ouest Park au Havre

Les + Lus