• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Se faire boujouter par Thomas Pesquet, c'est désormais permis... dans le Larousse et le Robert !

Thomas Pesquet, l'astronaute normand / © France 3 Normandie / Jonathan Pasque
Thomas Pesquet, l'astronaute normand / © France 3 Normandie / Jonathan Pasque

Les dictionnaires Larousse et Robert présentent leurs nouveaux mots : leur millésime 2019 fait la part belle à une expression  typiquement normande : "se boujouter". Mais pas seulement. Thomas Pesquet et Edouard Philippe font officiellement leur entrée dans les dictionnaires.

Par Béatrice Rabelle

Pourquoi se contenter de s'embrasser alors que, désormais, on peut " se boujouter " en toute impunité, avec l'aval du Larousse?
Le dictionnaire introduit 150 nouveaux mots et expressions dans son millésime 2019.
Parmi eux : un verbe bien normand, issu de la déformation phonétique cauchoise de " bonjour" : "se boujouter".


Qui eut sérieusement cru que cette expression  sortirait un jour des frontières de la Normandie?



Quel normand n'a pas essuyé un regard circonspect, pour ne pas dire suspicieux, d'un non-initié, alors qu'il entonnait, plein d'entrain :
"- Allez, boujou ! "
Et le normand d'expliquer au non-initié toutes les facettes de ce mot, à l'apparence simpliste, et pourtant si complet. 
Car "boujou" signifie aussi bien bisou ( "fais-moi un boujou"), que "bonjour" ou "au revoir".
Très pratique aussi pour passer le bonjour à quelqu 'un  ( le fameux " Dis-y boujou" )
Le verbe  " se boujouter" est l'extension logique du terme boujou. 
Il aura donc fallu attendre le millésime 2019 pour que ce mot cauchois  plein d'ingéniosité soit enfin reconnu par le Larousse, et donc susceptible d'être compris dans la France entière.
Et les normands de s'exclamer : "C'est rien bien ! "

Edouard Philippe et Thomas Pesquet entrent aussi dans le dictionnaire



Du côté des noms propres, on note aussi l'apparition dans Le Robert  d'Edouard Philippe. Le normand, natif de Rouen, ancien maire du Havre, devenu premier ministre d'Emmanuel Macron, fait donc son entrée dans les pages de l'illustre dictionnaire. 



Le spationaute normand Thomas Pesquet a quant à lui, l'honneur des deux dictionnaires rivaux. Le Larousse et le Robert lui donnent une place de choix dans leurs pages. Un petit bout d'éternité offert à celui qui a fait rêver tous les français durant son aventure dans l'espace sur la Station Spatiale Internationale de novembre 2016 à juin 2017.



Sur le même sujet

L'ancienne RH se reconvertit en prof de pâtisserie

Les + Lus