Seine-Maritime : les falaises fragilisées par les fortes chaleurs

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet
© France 3 Normandie

Après les récents et spectaculaires éboulements de falaises sur le littoral, les experts du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) sont allés inspecter les zones à risques

VIDEO France 3 Normandie : le géologue Baptiste Meire (BRGM) fait le point sur les récents éboulements de falaise en Seine-Maritime et annonce d'autres chutes en raison des fortes chaleurs. (Reportage : Dominique Hoornaert et Didier Meunier)  


Prudence !

Se promener au pied des falaises du littoral de Seine-Maritime est dangereux. Les éboulements et les chutes de blocs de calcaires y sont fréquents. Mais les pancartes de mises en garde et d'interdictions apposées aux abords des sites les plus sensibles ne sont pas toujours lues et respectées par les promeneurs…
Les éboulements survenus ces derniers jours de ce mois d'août 2016 entre Fécamp et Dieppe sont venus rappeler la menace réelle de ces chutes. A Saint-Martin aux Buneaux, près de la plage des Petites Dalles, ce sont 50.000 mètres cubes de craie et de terre qui sont tombés sur les galets…

Le lendemain, les experts du BRGM sont venus inspecter les lieux. Bilan de la visite de terrain des géologues : la falaise est  fragilisée et fracturée par les fortes chaleurs de cet été. A plus ou moins long terme, d'autres éboulements sont à prévoir, surtout avec le manque actuel de galets au pied des falaises.


VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Grégory Archiapati et Jérôme Bègue  après l'éboulement du 25 août avec le récit d'un témoin et l'interview de
  • Michel Viard, maire de Saint-Martin aux Buneaux.
durée de la vidéo: 01 min 19
Saint-Martin-aux-Buneaux (76) : éboulement de falaise

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.