Trafic de drogue à Canteleu : un des prévenus, Montacer Meziani, sort de prison

Initialement prévu du 27 mai au 24 juin, le procès concernant le trafic de stupéfiants à Canteleu connaît depuis le début de nombreux rebondissements. Ce lundi 10 juin 2024, Montacer Meziani, un des prévenus en détention, souffrant, a été remis en liberté.

Suspendu plusieurs fois depuis le lundi 27 mai, le procès du narcotrafic dans la ville de Canteleu, cumule du retard par rapport au calendrier prévu.

Ce lundi 10 juin 2024, nouveau rebondissement, un des 19 prévenus a été remis en liberté, une décision du tribunal de Bobigny au vu de l'état de santé de cet homme qui souffre de la maladie de Crohn. Le prévenu est placé sous contrôle judiciaire et a l'interdiction de se déplacer en Seine-Maritime.

Il était en détention provisoire depuis octobre 2021

Il s'agit de Montacer Meziani, placé en détention provisoire depuis octobre 2021. À 37 ans, il est soupçonné d'avoir géré le trafic de stupéfiants depuis Canteleu. Un vaste trafic dans lequel plusieurs membres de sa famille sont également impliqués, notamment Aziz Meziani, sous le coup d'un mandat d'arrêt international.

La semaine dernière, le mercredi 5 juin 2024, ses avocats avaient déjà demandé à ce qu'il soit jugé ultérieurement en raison de son hospitalisation. Son dossier est disjoint des autres, il sera convoqué le 25 novembre 2024 devant le tribunal correctionnel de Bobigny. 

Quant à ce procès, dans lequel est impliquée l'ancienne maire Mélanie Boulanger, il est désormais prévu jusqu'au 1er juillet, selon l'agenda de l'AFP. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité