• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

“Galerie de portraits” au Château-Musée Louis-Philippe à Eu

Le FRAC, le Fonds régional d’art contemporain Normandie Rouen expose sa "Galerie de portraits" au château-musée Louis-Philippe à Eu. Cette exposition fait écho aux portraits anciens qu'abrite le château-musée.  

Par Julie Howlett

Cette année, le Frac s’intéresse aux nombreuses demeures de Normandie dans lesquelles de grands personnages et écrivains ont résidé. Classés depuis 2011 par le Ministère de la culture sous le label « Maisons des Illustres », ces lieux singuliers permettent d’amorcer des dialogues trans historiques entre la collection contemporaine du Frac et le patrimoine littéraire et historique normand.

Longtemps demeure princière, puis royale, le château d’Eu – qui abrite aujourd'hui le musée Louis Philippe – possède une galerie qui rassemble de nombreux portraits de la famille de Guise, famille à l'origine de ce château.

Le Frac a rassemblé dans les espaces d’expositions avoisinants, un certain nombre de portraits issus de sa collection.
Avec l'arrivée de la photographie, la représentation fidèle du réel était acquise. Les artistes ont du réintéroger la notion de portrait.
S’il n’est plus un genre aujourd'hui, le portrait continue de préoccuper les artistes qui aiment à en détourner les modes et les codes.


L'exposition se décline en 3 temps comme l'explique le FRAC dans son guide de visite  :


"Une première salle est consacrée aux portraits a priori « classiques ». De trois-quarts, de buste, de face, c’est toute une typologie du portrait que  réinterprètent les artistes contemporains.

L’exposition se poursuit avec les « portraits défigurés ». Entre visions cauchemardesques, traits dilués et gueules cassées, les artistes contemporains dans cette section s’inquiètent moins d’une représentation fidèle que de traduire une vision tant analytique qu’onirique.

Enfin dans le dernier espace, les artistes contemporains opèrent un décalage, parfois subtile, avec la représentation traditionnelle du portrait. Leurs oeuvres tantôt interrogent, étonnent et dans ces jeux de pas de côté, révèlent leur ambiguïté latente."

Toutes ces oeuvres tranchent bien avec la galerie de la famille de Guise où les portraits semblent faire partie d'une série. Les sujets sont posés, sans expression. L'individu semble s'effacer au profit de la multiplicité, symbole de grande famille. 

Exposition à découvrir jusqu'au 28 octobre au château-Musée Louis-Philippe à Eu

Le reportage sur l'exposition de Julie Howlett, François Pesquet, Alexis Molina-Mounier, Juliette Bondil :

Avec l'intervention d'Alban Duparc
Attaché de conservation au sein du Château-Musée Louis-Philippe

 
 

Et voici d'autres idées de sorties pour les jours à venir :


Vendredi 26 octobre à 19 heures, c’est la soirée apéro Kubb. Une fois par trimestre le Kubb à Evreux propose une soirée avec des groupes locaux et régionaux et c’est gratuit.
Au programme, Resow + le goût acide des conservateurs + Mugslug


Le théâtre de Bernay rouvre ses portes ce vendredi 19. Il était fermé depuis 2016.
Plus grand, tout beau tout neuf, il reprend donc du service dès ce vendredi avec de la musique et demain samedi à 20 heures avec du cirque contemporain et la compagnie El Nucléo.
Le spectacle Inquiétude propose un solo d'un artiste né en Colombie qui nous invite au voyage. Il nous parle de l’intime avec le corps et les mots. 


Réunir 1000 musiciens sur le pré du Bel-Ébat à Evreux c’est le défi que s’est donné le Tangram pour rendre un hommage vibrant au Rock. L’idée c’est de faire un concert le 23 juin prochain. 
Vous avez jusqu’au 30 novembre 2018 pour vous inscrire. Contact : weloverocknroll@letangram.com


Les bijoux d’Elsa triolet exposés à St Etienne du Rouvray au Rive Gauche jusqu'au 16 décembre. Cette écrivaine engagée dans la résistance a dessiné et confectionné dans les années 30 une collection de bijoux présentés aux maisons de haute-couture parisiennes. Cette exposition est l’occasion aussi de redécouvrir le parcours de cette femme résolument moderne et qui s’est engagée tout au long de sa vie pour défendre l’accès à la culture pour tous. C’est son mari le poète Louis Aragon qui a fait don de cette collection à la ville à la mort d’Elsa Triolet. 


Radio Birdman au 106 samedi 20 octobre . C’est une référence mythique de la scène punk rock australienne. Après s’être séparé dans les années 80, le groupe s’est reformé, l'occasion de les revoir enfin sur scène. En première partie sont proposés les dieppois de the NO.

Il est encore temps d’aller au palais Bénédictine à Fécamp pour l’exposition "In Mordicus Ex cætera". C'est jusqu'au 6 janvier. Les 2 artistes havraises Rose K et Rose K ont créé avec du simple grillage des œuvres monumentales qu’elles mettent en scène. C’est plein de poésie et d’humour et c’est la dernière exposition proposée par le palais Bénédictine après 30 ans consacré à l’Art Contemporain. 


toutes cdes idées sont à retrouver dans l'intégralité de l'émission "les yeux bien Ouverts" diffusée vendredi 19 octobre :
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Peinture Toile aborigène de Gabriella Possum Nungurrayi Expo La lignée des grands mères - Galerie Place des arts à Caen

Les + Lus