Deux personnes mises en examen après l'homicide volontaire du Tréport

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Le procureur de la République de Dieppe a annoncé ce mercredi la mise en examen d'une meurtrière présumée et de son complice. L'enquête de la gendarmerie avait débuté lundi dernier au Tréport après la découverte d'une jeune femme tuée de plusieurs coups de couteau. 

Par Richard Plumet

C'est lundi, en fin d'après-midi, vers 18h30 que l'alerte a été donnée quand une habitante du Tréport a été découverte blessée dans un petit immeuble de la rue des Alliés, sur les hauteurs de la ville. Décédée peu après l'arrivée des secours, la victime avait reçu plusieurs coups de couteau.

Les gendarmes du Tréport, rejoints par leurs collègues de la brigade de recherches de Dieppe ont alors débuté une enquête pour tenter de déterminer les causes de cet homicides et pour en retrouver le ou les auteurs.


Deux personnes mises en examen

19h- Le procureur de la République de Dieppe a annoncé ce mercredi après-midi qu'il venait d'ouvrir "une information judiciaire pour assassinat et complicité d'assassinat au préjudice d'une jeune femme de 29 ans qui a été découverte dans le hall de son immeuble lundi dernier (4 décembre) à 18h30."

VIDEO France 3 Normandie : extrait de la conférence de presse de Yves Dupas, procureur de la République de Dieppe (reportage : Bruno Belamri)

Meurtre du Tréport : deux personnes mises en examen


 

Pour un tube de crème dépilatoire

On en sait un peu plus sur les circonstances de la mort d'une jeune femme de 29 ans lundi dernier au Tréport. Une dispute aurait éclaté entre la victime et une autre femme au sujet de la disparition d'un tube de crème épilatoire. N'appréciant pas d'être soupçonnée de vol, la visiteuse est sortie de la maison, a demandé à un ami de la conduire chez elle pour aller y chercher un couteau (un couteau de cuisine en céramique très coupant et tranchant, d'une lame de 20 centimètres de long) afin de poignarder son accusatrice.
 

L'arme du crime jetée à l'eau

Interrogée dès le début de l'enquête, cette femme a été placée en garde à vue par les gendarmes, après un passage en cellule de dégrisement, car ivre. Agée de 39 ans, la suspecte a reconnu avoir agressé la victime et lui avoir porté plusieurs coups de couteau.  Elle a expliqué avoir été aidée par un homme de 71 ans. Cet homme, mis en examen pour complicité d'assassinat, a véhiculé la meurtrière présumée chez elle pour aller chercher le couteau, l'a ramenée à la maison de la victime, a ensuite facilité sa fuite puis a "organisé la dissimulation de l'arme du crime" en jetant le couteau ensanglanté à la mer en le lançant dans le chenal du port du Tréport. 
Ce sont les plongeurs de la gendarmerie, qui, en plusieurs opérations de fouilles, ont réussi à retrouver ce couteau au fond de l'eau…

La femme de 39 ans est mise en examen pour assassinat et homicide volontaire avec préméditation. Quant à l'homme de 71 ans est également mis en examen pour complicité d'assassinat.


Suspect N°1

12h00- Selon les gendarmes du Tréport, contactés par la rédaction de France 3 Normandie, il ne s'agirait pas de violences conjugales. Mais une dispute aurait eu lieu entre plusieurs personnes. Hier soir (mardi 5 décembre), on apprenait, toujours par les gendarmes, que le conjoint de la victime était mis hors de cause et que trois suspects étaient placés en garde à vue. Parmi eux : une femme âgée d'une quarantaine d'années, amie de la victime, qui était considérée comme la suspecte n°1…

Ces trois personnes placées en garde à vue devraient être déférées cet après-midi au parquet de Dieppe.
A 16h, le procureur de la République de la Dieppe, lors d'une conférence de presse, fera le point sur cette affaire.

> Plus d'infos à venir (avec la vidéo de la conférence de presse)

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

 

Sur le même sujet

Un hommage à Johnny au Zénith de Rouen

Près de chez vous

Les + Lus