Yvetot : l'eau du robinet déclarée impropre à la consommation

Vendredi, la préfecture recommande de ne pas boire l'eau du robinet dans la commune d'Yvetot et sur des quartiers de 4 communes limitrophes. Environ 12 000 habitants sont concernés. 

Vendredi 19 octobre 2018, le syndicat d'eau potable SIAEPA Caux Central a déclaré impropre à la consommation l'eau distribuée à Yvetot et dans les quartiers de quatre communes limitrophes. 12 000 habitants sont concernés.

L'eau de la commune est troublée par des particules d'argiles et de limons, qui ont été remises en suspension suite à des tests hydrauliques effectués par l'exploitant.

La situation devrait revenir à la normale au plus tard mercredi 24 octobre 2018.
 

Distribution de bouteilles d'eau


Les habitants ont pour recommandation de boire, cuisiner et se brosser les dents avec de l'eau embouteillée ou préalablement bouillie. L'eau du robinet reste exploitable pour les usages d'hygiène : toilette, douche, sanitaires etc.

Samedi, à 15 heures, une distribution de 32 000 packs d'eau est prévue à Yvetot dans 3 lieux : 
- rue de l'Etang
- place des Belges
- rue de l'Enfer, dans les locaux du service technique de la mairie
 

1 million de litres d'eau turbide vidangé

 

Samedi, une dizaine d'agents de Veolia était en cours d'intervention. Le réservoir d'eau du réseau est vidangé par les bornes incendies. Au total, près d'1 million de litres d'eau turbide est purgé.

Reportage : Jean-Baptiste Pattier et Eric Proença-Pina
Communes concernées par l'eau impropre à la consommation
- Yvetot
- rue du Verger, Saint-Clair-sur-les-Monts
- avenue de l'Industrie, Sainte-Marie-des-Champs 
- rue du Couvent, résidence de l'ancien verger, Auzebosc
- ZA route du Fond Hallot, Valliquerville
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité