Selon une enquête, 36% des Normands en faveur de Caen comme capitale régionale

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM

L'antenne granvillaise de l'entreprise LBP a réalisé au printemps dernier une enquête auprès de 861 Normands sur le choix de la future capitale régionale. L'actuelle capitale bas-normande remporte le plus d'adhésion.

Le groupe LBP/Symbial gère des centres de relation clients par téléphone et réalise des enquêtes et sondages. Il possède une antenne à Granville. Celle-ci a réalisé, de sa propre initiative, une enquête auprès de 861 Normands sur le choix de la future capitale de la Normandie réunifiée, du 19 mai au 25 juin, une période où ce sujet était au coeur de l'actualité régionale. Joint par téléphone, Loîc Lesaulnier, directeur de LBP Granville, nous a expliqué que cette enquête était née des débats sur cette question au sein-même de l'entreprise.

Pour réaliser cette enquête, LBP Granville s'est appuyée sur son échantillon de 12 270 personnes représentatives de la population régionale. 861 personnes ont été interrogées. Le poids démographique de chaque département et chaque région (actuelle) a été pris en compte (la Haute-Normandie représente 55% de la Normandie réunifiée). 

A la question "La Normandie sera bientôt réunifiée: quelle devrait être selon vous la capitale ?":
  • Caen : 36 %
  • Rouen : 34 %
  • Partagée entre Rouen et Caen : 13%
  • Le Havre : 6%
  • Autre : 2%
  • Ne sait pas: 9%
Élément intéressant, l'actuelle capitale bas-normande suscite l'adhésion bien au-delà des frontières de la Basse-Normandie. Dans l'hypothèse d'un pouvoir partagé entre Caen et Rouen, les auteurs de cette enquête notent que "Caen reste assez bien perçue sur tout le territoire de l'Eure et de la Seine-Maritime", alors que "l'influence de Rouen reste limitée à l'est de la Basse-Normandie".

Les personnes interrogées n'attribuent pas les mêmes qualités aux deux villes. Pour 40%, Caen est la capitale susceptible de donner une meilleure image de la Normandie au plan international (contre 38% pour Rouen). En revanche, l'actuelle capitale haut-normande apparaît comme la plus apte à peser politiquement auprès de Paris (41% pour Rouen contre 26% pour Caen). 

Les explications d'Alexandra Huctin avec l'analyse de Christophe Boutin, professeur de droit constitutionnel

durée de la vidéo: 01 min 21
Selon une enquête, 36% des Normands en faveur de Caen comme capitale régionale