• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La SNSM : des bénévoles passionnés de mer, prêts à vous sauver en Normandie [feuilleton]

© Charly Triballeau / AFP
© Charly Triballeau / AFP

Ils sont 7 000 bénévoles réquisitionnables en moins de 15 minutes, prêts à intervenir par tous les temps. De jour comme de nuit, nous savons tous que l'on peut compter sur eux. Gros plan sur une association qui a soufflé ses 50 bougies et porté secours à 25 000 personnes en 2017.

Par Franck Besnier & CG

La SNSM, Société Nationale de Sauvetage en Mer, a fêté ses 50 ans en 2017. Les hommes et les femmes qui la font vivre nous sont familiers, sur les plages et sur la mer. Toujours attentifs, bienveillants, reconnaissables à leurs vêtements orange vif, ils rassurent les baigneurs et les marins qui savent pouvoir compter sur leur engagement en toutes circonstances. L'association a sauvé 25 000 personnes en 2016 (chiffre France) et a reçu le label Grande Cause Nationale en 2017 . Elle voit cependant ses ressources diminuer et multiplie donc les appels aux dons pour faire face à ses missions .

Voici quatre reportages pour découvrir ou re-découvrir les hommes et les missions de la SNSM. Une série proposée par Franck Besnier, Marion Lompageu, Eric Ruchman et Xavier Gérard


7 000 bénévoles mobilisables en 15 minutes


La SNSM compte 7 000 bénévoles, prêts à partir en mission, de jour comme de nuit, par beau temps ou grande tempête. A Granville, le bateau sort en moyenne 120 fois par an pour porter secours aux navigateurs. Le jour de notre tournage, c'est un bateau de pêche qui avait demandé de l'aide, en raison d'une panne moteur ; un appel assez rare car d'habitude ce sont plutôt les plaisanciers qui mobilisent la SNSM, les pêcheurs se secourant généralement entre eux, solidarité professionnelle oblige.
Pour Yves Hersant et Jean-Louis Lallemand, aux commandes du "Notre dame du cap Lihou", cela a été une sortie sans encombre, bien différente des terribles naufrages qui ont marqué leurs presque demi siècle de sauvetage.
SNSM Société Nationale de Sauvetage en Mer : mission en mer (feuilleton 1/4) - septembre 2017 mis en ligne juin 2018
Intervenants :
Yves Hersent, Patron Canot SNSM de Granville
Jean-Louis Lallemand, Sauveteur SNSM depuis 50 ans
Alain Marie, Sauveteur SNSM depuis 21 ans



Les hauts fonds du financement de la SNCM


A Saint Martin de Bréhal, dans la Manche, les 25 sauveteurs bénévoles n'ont que quelques minutes pour se regrouper avant de partir en mission. Alors il faut s'entraîner pour être performant en cas d'appel.
C'est un agriculteur qui est aux commandes du petit bateau de la SNSM depuis maintenant 17 ans. Il dirige devant notre équipe un exercice qui préfigure un appel classique estival : un nageur en perdition, emporté par la marée. Le sauvetage nécessite un hélitreuillage et des moyens très couteux. Ce type d'exercice est nécessaire et pèse dans les budgets, tout comme l'augmentation du nombre d'interventions qui augmente d'années en années (500 sorties en 2016 en Manche-Mer du Nord). Malheureusement, en contrepartie, les dons qui constituent 80% du financement de l'assocation, sont en chute libre... 

Faire un don à la SNSM
Pénurie de moyens our la SNSM - feuilleton septembre 2017 mis en ligne en juin 2018
Intervenants :
Jean-Yves Letenneur, President de la SNSM de St Martin de Bréhal (50)
Luc Letenneur, Sauveteur  SNSM
Benjamin Lepoittevin, Sauveteur  SNSM
Jean Lepigouchet, President du Comité des pêcheurs-plaisanciers de la Manche



Nageur-sauveteurs de la SNSM sur les plages


Une quarantaine de postes de secours jalonnent les côtes normandes avec en moyenne quatre nageurs sauveteurs par poste. Les communes rémunèrent ces sauveteurs 1 400€ par mois. Ils sont jeunes, moins de 25 ans, et ont suivi une formation dans l'un des 32 centres de la SNSM (4 en Normandie) comme les 1 300 garçons et filles formés chaque année. Car être nageur sauveteur sur une plage nécessite des compétences et performances physiques spécifiques.
Parmi les usagers de la plage, les parents de jeunes enfants apprécient particulièrement leur présence : sur l'eau bien évidemment mais aussi au poste de secours pour soigner les petits "bobos" et autre brûlures de méduses... 
SNSM Société de Sauvetage en Mer : des sauveteurs bien appréciés sur la plage
Intervenants :
Baptiste Vannier, Sauveteur SNSM
Dominique Thoral, Responsable formation SNSM 50
Matilde Carpentier, Stagiaire sauveteur en mer
Antoine Dobel, Formateur SNSM
Théo Priout, Sapeur-pompier sauveteur


A Chausey, un grand calme peut réserver un naufrage

  
L'archipel de Chausey compte plus de 300 ilots, les rochers affleurent par milliers. Le paysage et la visibilité changent chaque minute au gré des marées et des nuages. Un temps calme et une mer plate ne sont pas synonymes de sécurité car de petits rochers peuvent se dissimuler à quelques centimètres seulement de la surface de l'eau. Un choc brutal peut générer une voie d'eau entrainant un naufrage. Même une bonne vigilance peut être trompée. Alors l'équipe de la SNSM veille au grain, 24h/24. Et dans les mémoires des plus anciens, la nuit du 13 mai 1997 est encore bien présente : cette nuit-là, le Franck Véronique a coulé en moins de deux minutes. Heureusement, l'équipage s'en est sorti...
La SNSM dans l'archipel des îles Chausey - feuilleton septembre 2017 mis en ligne en juin 2018
Intervenants :
Eric Fricout, Sauveteur SNSM
Arnaud Guigny, Sauveteur SNSM - Garde du littoral
Fredo Legrand, Pêcheur et ancien sauveteur SNSM
Patrick Yver, Ancien patron pêcheur




Grande fête de solidarité le 23 juin sur tout le littoral 


Ce 23 juin 2018, la SNSM organise le Mille SNSM, une grande opération nationale pour sensibiliser les adeptes de la navigation et des loisirs nautiques à sa cause. 
A votre tour d'aider les sauveteurs de la mer, rejoignez-les sur tous les postes de secours du littoral de Normandie. La météo est au beau fixe : sortez, cliquez, donnez !







A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Bern lance les Journées du patrimoine - septembre 2019

Les + Lus