Tempête Bella : dans la Manche, la SNCF remplace les premiers trains du 27 décembre par des autocars

Par précaution face aux vents forts qui traverseront les côtes normandes et surtout la Manche ce 27 décembre, la SNCF remplace exceptionnellement par des cars de substitution les premiers trains de la journée sur les lignes Caen-Cherbourg, Caen-Rennes et Granville-Dreux.

Un train Intercités en gare de Caen (photo d'illustration).
Un train Intercités en gare de Caen (photo d'illustration). © MYCHELE DANIAU / AFP

La Manche sera balayée par des vents violents ce 27 décembre, avec des rafales pouvant aller jusqu'à 110 km/h sur les terres et 130 km/h sur les côtes. Par crainte d'éventuels problèmes liés aux intempéries, notamment des chutes de branches sur les lignes, la SNCF anticipe. Les premiers trains de la journée circulant au départ et à destination du Cotentin seront remplacés par des autocars.

D'importants retard à prévoir

Contacté, le service TER Normandie assure que les arrêts intermédiaires de ces lignes sont toujours prévus, mais un retard est à prévoir à chaque étape. Il faudra par exemple 3 heures en autocar pour relier Granville à Caen en autocar au lieu d'1h45 en TER habituellement. La SNCF conseille ainsi aux voyageurs des lignes manchoises, quand cela leur est possible, de reporter leur voyage dans l'après-midi.

Six trains sont concernés par ces autocars de substitution, soit deux sur chacunes de lignes Cherbourg-Caen, Caen-Rennes et Granville-Dreux. Ils sont mentionnés ci-dessous.

Sur l'axe Cherbourg-Caen :

Sur l'axe Caen-Rennes

Sur l'axe Granville-Dreux :

Sur ce même axe, un retard de 40 minutes est à prévoir à l'arrivée à Paris-Montparnasse pour le Nomad 3420 au départ de Granville à 9h00.

La SNCF indique que des équipes d'interventions et des draisines seront mobilisées pour nettoyer d'éventuels dégâts sur les lignes. Des voyages de trains sans passagers auront lieux avant la remise en marche de ces lignes en fin de matinée. En fonction de l'importance des dégâts, la SNCF se réserve le droit de supprimer des trains plus tard dans la journée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports sncf météo infos pratiques société intempéries