• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Tous Apprentis : 5 questions à David Margueritte, chargé de l'apprentissage pour la Région Normandie

David Margueritte est 2e Vice-Président de la Région Normandie en charge de la formation et de l'apprentissage. L'élu a accepté de répondre à nos questions pour mieux comprendre les spécificités de l'apprentissage dans notre région. 

Par Olivier Couvreur

David Margueritte est Manchois (né à Cherbourg). Conseiller régional de Normandie (LR) depuis décembre 2015, il est vice-président de la Région, chargé de la formation et de l'apprentissage. Nous lui avons posé 5 questions sur sa vision de l'apprentissage dans notre région. 

Selon vous, quels sont les atouts et les défauts de l’apprentissage ?



"L'atout principal, c’est l’insertion professionnelle qu’il permet. C’est le chemin le plus court vers l’emploi. Parce l’apprentissage a une valeur ajoutée : en plus de transmettre du savoir-faire, il permet de transmettre du savoir-être, une valeur très recherchée dans l’insertion professionnelle. Cela, quel que soit le niveau (1 à 5) et le métier…
Le deuxième atout, c'est l’épanouissement des jeunes en apprentissage, avec la réalité de l’entreprise. Le jeune met du sens à ce qu’il fait. La pédagogie est du faire pour apprendre.
L’inconvénient, c’est vraiment l’image dont il souffre. L’apprentissage est encore assimilé à un échec scolaire. Mais ce n’est pas un handicap, on travaille d'ailleurs à corriger cette image."



Y a-t-il des singularités de la Normandie par rapports aux autres régions en matière d’apprentissage ?



Oui, la Normandie est singulière ! Dès le début de notre mandat, nous avons voté un plan de relance de l’apprentissage, en réunissant tous les acteurs… En a résulté 23 mesures fortes qui ont permis de relancer l’apprentissage dans la région. Parmi ces mesures, davantage de subventions, le doublement de l’aide à la prime pour l’apprenti, la quinzaine de l’apprentissage, une communication très coordonnée sur le territoire… pour ne citer que celles là. (retrouvez l'intégralité du Plan Normand de l'Apprentissage en cliquant dans le dossier ci-dessous)

L'Apprentissage est une priorité politique absolue pour la région.


Et les résultats sont là. Avec la mise en place du Plan normand de l'apprentissage, on a compté 7% d’apprentis en plus l’année dernière, ce qui représente tout de même 1000 apprentis ! Le bilan de ce plan est très positif. C'est la preuve que quand il y a une volonté politique, on peut aboutir à de bons résultats.


Quel est le profil type de l’apprenti normand ?


L’apprenti normand c’est compliqué… Mais l’apprenti, oui ! C’est quelqu’un qui a une idée précise de ce qu’il veut faire et qui développe une maturité très importante qu’il cultive au cours de ses stages. Souvent, le stage en entreprise de 3ème est un déclic pour son avenir.

Tout le monde n’est pas fait pour être apprenti, mais ça doit être considéré comme une voie d’excellence.


L’apprentissage aujourd’hui, est-ce la garantie de trouver facilement un emploi ?


C’est une garanti à plus de 80%. L’insertion professionnelle - on l'a dit mais on le répète - est une des meilleures. Et puis il y a aussi le salaire associé à la période d'apprentissage, qui n'est pas négligeable. C'est une vraie entrée dans la vie active. 

Un conseil à un jeune qui souhaite se lancer dans l’apprentissage ?


Ne pas écouter les gens qui disent que l’apprentissage est pour ceux qui n’ont pas réussi !


► L'actualité de @DMargueritte sur Twitter : 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Nicole Belloubet à propos du CEF

Les + Lus