Un plaidoyer contre le harcèlement à l'école: le coup de coeur des plaidories des lycéens

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elise Ferret

10 équipes de lycéens ont plaidé contre les atteintes aux Droits de l’Homme, au Mémorial de Caen face à un public et un jury composé de lycéens et de personnalités du monde juridique et médiatique. Cette année le thème du harcèlement à l'école est le coup de coeur des lycéens.

"Le début de la fin", une plaidoirie contre le harcèlement à l'école a marqué les esprits au mémorial de Caen en ce vendredi 4 décembre au matin. Marion Merienne est une élève de l'établissement Victor Hugo à Caen. Sa plaidoirie est le coup de coeur des lycéens.




"Avec votre téléphone portable, vous avez du sang entre les mains", "les Chinois n'ont pas le droit d'écrire le mot liberté sur les réseaux sociaux", " l'éducation est la vie même", "La dignité humaine est inviolable, elle doit être respectée et protégée." Il en fallait des phrases chocs ce matin pour capter l'attention de l'auditoire du Mémorial de Caen. Les dix équipes de lycéens n'avaient que 8 minutes de plaidoirie pour s'indigner face au non respect des Droits de l'Homme dans le monde devant un public et un jury composés de lycéens et de personnalités du monde juridique et médiatique. Ce matin, certains d'entre eux ont tweeté pour raconter la difficulté de l'exercice. C'est le cas d'Hélène:






Le palmarès

Nicolas Michaud et Arthur Clamageran ont remporté le premier prix avec la plaidoirie « L’addition salée d’une enfance volée ». Ils suivent leurs scolarité au sein de l'institution Saint-Joseph au Havre. Inès Legrand est en deuxième position avec sa plaidoirie intitulée "du sang sur les mains" concernant la téléphonie mobile. Elle est une élève de l'établissement Victor Hugo, à Caen. Colyne Lhotellier et Eugénie Ernault, sont en troisième position, avec leur plaidoyer « Le casque du déshonneur ». Ils sont scolarisés au sein de l'institution Saint-Joseph, au Havre.

Un jury prestigieux

Cette année c'est Christian Carion qui préside le jury. Il est réalisateur et scénariste. Dans sa filmographie, on peut voir "Une hirondelle a fait le printemps" ; "Joyeux Noël" : "L'Affaire Farewell" ; "En mai, fais ce qu’il te plaît (2015)".

Un succès qui ne se dément pas

Selon l'équipe du Mémorial c'est un " record historique". 1500 dossiers ont été reçus pour cette édition. Au total, 140 plaidoiries seront écoutées et sélectionnées lors des finales régionales les 2, 4, 9 et 16 décembre dans 12 villes de France.


Deux Havrais en finale

Nicolas Michaud et Arthur Clamageran rejoindront le vendredi 29 janvier prochain, au Mémorial de Caen, les 13 autres finalistes des jurys régionaux. Tous participeront à la finale nationale du 19e concours de plaidoiries des lycéens devant plus de 3000 personnes.

Interview Gwenaëlle Louis et Gildas Marie
durée de la vidéo: 00 min 32
Isabelle Bournier directrice culturelle et pédagogique Mémorial de Caen

Isabelle Bournier: directrice culturelle et pédagogique Mémorial de Caen


Reportage Gwenaelle Louis et Gildas Marie
 

durée de la vidéo: 00 min 19
Concours Plaidoiries



Itv1: Marion Merienne: Élève du lycée Victor Hugo de Caen, auteur de la plaidoirie"le début de la fin"
ITV2 Isabelle Bournier: Directrice culturelle et pédagogique - Mémorial de Caen
ITV3 Nicolas Michaud et Arthur Clamageran: lauréats - Elèves de l'institution Saint-Joseph au Havre
Auteurs de la plaidoirie" L'addition salée d'une enfance volée"