Vaccin Covid : rhume, angine, rhinopharyngite... dois-je repousser mon injection ? #OnVousRépond

Bronchiolite chez les nourrissons, angine, rhume ou gastro-entérite pour les plus grands... les maux hivernaux font leur grand retour. Alors que la campagne de vaccination contre le Covid-19 se poursuit, faut-il retarder son injection en cas de symptômes ou mieux vaut-il décaler le rendez-vous ?

"Je suis enrhumé et j'ai rendez-vous demain pour ma troisième dose, dois-je la repousser ?". Vous êtes de plus en plus nombreux à nous interroger à ce sujet. Il faut dire que depuis fin septembre, les virus de l'hiver sont de retour en Normandie. Bronchiolite chez les nourrissons, angine, rhume ou gastro-entérite pour les plus grands... En cause, les variations de température et le relâchement des gestes barrière. A cela s'ajoute une reprise de l'épidémie de Covid-19 dans la région depuis fin octobre.

On les avait pourtant oublié l'hiver dernier avec les derniers confinements liés à l'épidémie de Covid-19, nous exposant faiblement à ces virus saisonniers. Un an plus tard, alors que la campagne de vaccination contre le virus se poursuit et que celle pour la troisième dose est lancée, peut-on se faire vacciner lorsqu’on est touché par ces virus saisonniers ou mieux vaut-il repousser l’injection ?

Repousser par précaution

Selon l'Agence Régionale de Santé (ARS) Normandie, "c’est au prescripteur de la vaccination de juger si l’état de santé de la personne est compatible avec une vaccination."

Il n’y a pas de contre-indication formelle, même en présence d’une fièvre modérée mais en règle générale, il vaut mieux attendre la guérison pour effectuer la vaccination.

ARS Normandie

Cela dépend en fait des virus hivernaux. Il est surtout conseillé de repousser son injection en cas de grippe, gastro-entérite ou bronchiolite d’origine virale. En revanche, selon des chercheurs écossais, le rhume empêcherait le Covid-19 de se développer dans l’organisme. Dans une étude publiée dans le Journal of Infections Diseases, la présence dans l’organisme du rhinovirus, à l’origine des rhumes, activerait une réponse immunitaire empêchant la reproduction du coronavirus. Le moyen de lutte le plus efficace reste cependant la vaccination. 

Toux, nez qui coule, faut-il se faire tester aux premiers symptômes ?

Nez qui coule, toux, fatigue... si à première vue ces symptômes pourraient simplement être signe d'une maladie saisonnière, ils sont aussi similaires à ceux du Covid-19. "Si les patients sont à risque, il faut qu'ils se fassent tester rapidement même si les symptômes sont plus proches d'une rhinopharyngite, on ne doit pas prendre de risques !", indique le docteur Jacques Batistoni. Pour ce médecin généraliste, président du syndicat MG France, il faut toutefois consulter son médecin avant de se faire dépister. 

Allez consulter d’abord… puis les médecins décideront s’il faut faire un test ou non ! S'il y a un doute, on teste. C'est juste un peu désagréable mais ça peut éviter des contaminations et sauver des vies.

Jacques Batistoni, médecin généraliste à Caen

Rappel des symptômes de Covid-19

Le Covid-19 peut se manifester par :

La maladie se transmet :

"Ainsi se protéger et protéger les autres c’est : aérer régulièrement les pièces où l’on vit, respecter les mesures de distanciation physique, porter le masque dans les situations à risque, appliquer strictement l’hygiène des mains ainsi que toutes les mesures barrières", rappelle le gouvernement sur son site internet.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
#onvousrépond société vaccins - covid-19 santé covid-19