Vaccination Covid-19 : 3ème dose pour les plus de 18 ans, où se faire vacciner en Normandie ?

La 5ème vague de Covid-19 touche la France de plein fouet. Le gouvernement accélère la campagne de vaccination pour la 3ème dose, 5 mois après la seconde dose. Où et comment on peut se faire vacciner en Normandie ?

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La Haute autorité de santé (HAS) avait recommandé ce jeudi 25 novembre 2021 que le rappel de vaccin contre le Covid-19 soit fait dès l'âge de 18 ans, cinq mois après la vaccination complète, dans un avis rendu juste avant les nouvelles annonces du gouvernement. Le gouvernement suit cet avis et lance la troisième dose de vaccination à destination de toutes les personnes de plus de 18 ans. A compter du 15 décembre 2021, le pass sanitaire pour les plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n'a pas été fait dans un délai de sept mois après l'infection ou la dernière injection. Et à compter du 15 janvier 2022, ce même pass sanitaire pour tous les autres publics, c'est à dire tous les Français âgés de 18 à 64 ans, ne sera plus actif si le rappel n'a pas été fait dans ce délai de sept mois après la dernière injection.

Les 45 centres de vaccination en Normandie vont être pris d'assaut dans les prochains jours. De nouveaux créneaux sont d'ailleurs ouverts dès ce week-end dans ces centres de vaccination.

 

Vaccination 3 ème dose en Seine-Maritime

A Rouen, vous pouvez vous rendre dans le Kindarena où se trouve le VaccinArena qui peut accueillir chaque jour des milliers de personnes. Toujours dans l'agglomération rouennaise, mais sur la rive gauche, vous pouvez aller à la salle des fêtes, place de l'hôtel de ville, à Sotteville-les-Rouen.

Ils existent également des centres de vaccination au Havre, rue Pierre Farcis, à Yvetot dans le pays de caux , avenue du Maréchal Foch, au Centre Hospitalier de Fécamp , ainsi qu'à la salle des Congrès, boulevard de Verdun à Dieppe. Des opérations de vaccination ponctuelles sont organisées également dans le département, à l'image du Vaccinobus qui s'arrêtera le Lundi 13 décembre de 14h à 18h à Canteleu, place Jean Jaurès.

Vaccination 3 ème dose dans le Calvados

Vous pouvez faire votre 3ème injection au CHU de Caen ou au centre de vaccination du parc des expositions. Il est aussi possible de se rendre au Centre Hospitalier de Lisieux, ainsi qu'à celui d'Aunay-Bayeux.

Des opérations d'aller-vers à destination du grand public sont organisées au Centre commercial Carrefour d'Hérouville-Saint-Clair le Samedi 27 novembre 2021, ainsi qu'à la salle de la Fonderie le Vendredi 26 novembre et à la salle Brummel de Luc-sur-Mer, toujours le 26 novembre.

Vaccination 3 ème dose dans la Manche

La préfecture du département abrite un centre de vaccination dans la salle Allende, rue Saint-Thomas. La ville de Coutances propose également un accueil au centre Diocésain, rue Daniel.

 

Vaccination 3 ème dose dans l'Eure

Sur la ville d'Evreux, le centre de vaccination se trouve dans l'ancien lycée Notre-Dame, rue du Capitaine Louis Herriot et il est possible également d'avoir sa 3ème dose au Val de Reuil, salle de la "Détente" et au Centre Hospitalier de Pont-Audemer.

Vaccination 3 ème dose dans l'Orne

Dans le 61, il est possible de se faire vacciner à la Halle aux Toiles d'Alençon et au Centre René Cassin d'Argentan. Dans ce département très rural, plusieurs opérations d'aller-vers sont proposées au public. Dans l'ordre du calendrier, le Samedi 27 novembre à Moulins-la-Marche sur le marché, le Jeudi 2 décembre sur le marché de Merlerault, le Samedi 4 décembre dans le gymnase d'Athis-Val-de-Rouvre, le Samedi 11 décembre sur le marché de La-Lande-de-Goult et enfin le Mercredi 15 décembre sur le marché, place Maréchal Leclerc, à La Ferté-Macé.

Il n'y a pas que les centres de vaccination 

Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas vous rendre dans un centre de vaccination, il est possible d'avoir sa 3ème injection chez votre médecin traitant, en pharmarcie ou dans un cabinet d'infirmiers. Pour cela, il vous suffit d'appeler pour rendre rendez-vous, comme pour les centres de vaccination, les plateformes comme Doctolib, Keldoc ou Maïia. Les Infimières et infirmiers libéraux qui se mobilisent pour aider à la campagne de vaccination qui s'accélère.

L'association Urgences infirmières 14 qui regroupe 200 infirmiers libéraux dans le bassin caennais, vient d'ouvrir un centre de vaccination dans les anciens locaux du laboratoire d'analyses Saint-Julien à la sortie de Caen sur la commune de Biéville-Beuville.

Le centre ouvre six jours sur sept pour le moment. On va adapter nos effectifs sur place en fonction de la demande. On s'attend à une très forte demande avec les nouveaux critères d'éligibilité à la vaccination. On est en train de s'organiser pour répondre à cette forte demande qui s'annonce.

Sébastien Barbier, Pdt d'Urgences infirmières 14.

L'association Urgences infirmières 14 devrait ouvrir dans la semaine du 29 novembre 2021, un deuxième centre de vaccination pour les communes de Mondeville, Giberville et Colombelles.

Le vaccin efficace contre les Covid graves

La contamination du Premier ministre en dépit de ses deux doses de vaccin a relancé les détracteurs de la vaccination. Pourtant, il n'y a" rien d'anormal", soulignait à l'AFP Catherine Hill, épidémiologiste à l'Institut Gustave-Roussy de Villejuif. "Les vaccins protègent dans l'ensemble plus efficacement et plus durablement du risque de maladie grave que du risque d'infection", explique-t-elle.

L'efficacité du vaccin est de 90% contre les formes graves mais seulement environ de 50% contre l'infection

Dominique Costagliola, épidémiologiste et directrice de recherche à l'Inserm.

"L'efficacité du vaccin est de 90% contre les formes graves mais seulement environ de 50% contre l'infection", abonde Dominique Costagliola, épidémiologiste et directrice de recherche à l'Inserm.

Depuis le début de l'épidémie et de la campagne de vaccination, les épidémiologistes rappellent que les vaccins développés à ce jour ne peuvent pas empêcher totalement la circulation du coronavirus. L'absence d'efficacité à 100% des vaccins est d'ailleurs reconnue par les fabricants eux-mêmes et par les gouvernements, qui insistent sur l'importance des gestes barrières, même chez les personnes vaccinées.

"L'efficacité du vaccin, ce n'est pas la même en fonction du risque qu'on cherche à réduire", explique Catherine Hill. Il y a une efficacité "pour éviter d'être infectés", une autre "pour éviter d'avoir une maladie symptomatique", une autre encore "pour éviter d'aller en réanimation". "Ce ne sont pas les mêmes chiffres, ça dépend du critère". "En ce moment en France, la grande majorité des infections, notamment graves, se produisent chez des personnes non vaccinées", relève-t-elle. "Dans ce contexte, l'urgence est d'améliorer la couverture vaccinale pour toucher les personnes non vaccinées de plus de douze ans".