Vélomaritime : rallier le Mont-Saint-Michel à Etretat en vélo, c'est possible

La vélomaritime est une véloroute qui relie Roscoff, en Bretagne, à Dunkerque, dans le Nord. Elle traverse la Normandie en longeant le littoral de la Manche et permet aux amoureux de la petite reine de découvrir des paysages étonnants, tout en pratiquant leur loisir préféré. 

Partir du Mont-Saint-Michel en vélo et rejoindre Etretat en Seine-Maritime, sans croiser une voiture ou presque, c'est aujourd'hui une réalité avec la Vélomaritime. Si beaucoup de cyclistes se contentent de l'emprunter sur quelques kilomètres, d'autres changent de braquet en se lançant dans un périple de plusieurs centaines de kilomètres. C'est le cas de Clément et sa compagne Sarah, qui pédalent sur la Vélomaritime avec un couple d'amis depuis le 24 mai. Le mini peloton a quitté les remparts de Saint-Malo en Bretagne, pour rejoindre les falaises d'Etretat en Seine-Maritime. Chaque jour, ils parcourent cinquante à soixante kilomètres et profitent du spectacle étonnant et varié des côtes normandes.

Ces deux couples d'amis qui habitent sur Paris et Lille, ont choisi d'être les ambassadeurs bénévoles de la Vélomaritime et de faire découvrir sur les réseaux sociaux les paysages variés et les richesses culinaires rencontrés sur leur chemin. Chaque jour, ils publient le fruit de leurs rencontres dans un blog.

Je suis impressionné par la diversité des paysages, on vient de traverser le Cotentin et chaque jour, le paysage était différent.

Clément, cycliste amateur

L'effort mais aussi le réconfort

Tout au long de leur chemin, Clément et ses amis partent à la recherche des trésors culinaires de la Normandie. Visite chez un agriculteur qui produit du fromage de chèvre ou découverte d'une fabrique d'andouilles, les plaisirs sont variés et après un arrêt minute chez un vendeur de produits locaux , la petite troupe remonte en selle.

S'ils tiennent leur moyenne, les membres du Team "Des remparts aux falaises" devraient rejoindre Etretat, terme de leur périple le 11 juin. Sur leur chemin, ils ont auront emprunté le dernier tronçon, ouvert il y a quelques jours seulement dans le Calvados. Cinq kilomètres entre Sainte-Honorine-des-Pertes et Port-en-Bessin-Huppain. Un parcours au coeur du secteur des plages du débarquement, qui domine la falaise et permet d'observer la pointe du Hoc et le port artificiel d'Arromanches-les-Bain.

L'aménagement de ce tronçon a coûté huit cent cinquante mille euros au département du Calvados, qui porte avec les autres collectivités de la façade maritime concernée, la réalisation de la Vélomaritime. Les départements de la Manche et de la Seine-Maritime, comme la région Normandie financent également cette véloroute qui est en voie d'achèvement et qui permettra de parcourir 1475 kilomètres à bicyclette entre Roscoff et la frontière belge.

Des touristes en plus pour les communes

Les villes et villages traversés par la Vélomaritime se frottent les mains devant cet afflux de visteurs sur deux roues. Arromanches-les-Bains qui accueille chaque année des touristes venus voir les vestiges du port articifiel construit pour le débarquement, bénéficie du trafic généré par la véloroute.

La vélomaritime qui traverse le centre-ville de la commune, amène tous les ans son lot de cyclistes désireux de faire une halte dans ce lieu chargé d'histoire. Chaque année, le peloton devient plus important et certains touristes prennent même Arromanches-les-Bains comme ligne de départ pour une longue balade.

Certains touristes posent leurs valises à l'hôtel et partent pour un périple jusqu'au Mont-Saint-Michel qui se trouve à 120 kilomètres. Ils partent deux jours et reviennent. Pour moi, c'est une grande surprise , mais je trouve çà très bien.

Marcel Bastide, Maire d'Arromanches-les-Bains

Devant le flot de plus en plus important de touristes à vélo, la commune d'Arromanches-les-Bains envisage de construire des parkings en centre-ville pour éviter d'encombrer les trottoirs de deux roues.

La Vélomaritime de Roscoff à Dunkerque

Un investissement indispensable pour accompagner l'engagement des quatorze collectivités locales qui ont financé la Vélomaritime. Une véloroute qui sera entièrement terminée d'ici quelques mois. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie vélo économie transports tourisme littoral aménagement du territoire environnement