La vidéo choc de l'hôpital de Falaise en plein malaise : les soignants lancent un SOS

Une vidéo choc écrite, mise en scène et tourné par le personnel soignant de l'hôpital de alaise : elle inclue les infirmiers, les médecins, les manipulateurs radio, les pompiers, etc... alors que "l'Etat organise les obsèques de l'hôpital public." / © Capture écran, de "Sauvons nos hôpitaux"
Une vidéo choc écrite, mise en scène et tourné par le personnel soignant de l'hôpital de alaise : elle inclue les infirmiers, les médecins, les manipulateurs radio, les pompiers, etc... alors que "l'Etat organise les obsèques de l'hôpital public." / © Capture écran, de "Sauvons nos hôpitaux"

Quelques semaines après le SOS  Lumineux sur la façade du CHU de Caen, voici la vidéo choc du personnel soignant de l'hôpital de Falaise, dans le Calvados. "Si vous ne faites rien, voici la place qui m'attendra" : un sac mortuaire. Un appel à la prise de conscience générale avant le dernier souffle.

Par Alexandra Huctin

Un soignant en blouse blanche emballé dans un sac mortuaire, au teint cadavérique, qui nous regarde droit dans les yeux en murmurant dans un dernier souffle : "Si vous ne faites rien, voici la place qui m'attendra."

En 1 minute 30 d'images et de mise en scène bien orchestrée, les réalisateurs de cette vidéo nous amène à nous interroger. On se sent mal à l'aise face à ces images de la mort, celle que l'on redoute tous.
 
extrait de la vidéo des soignants de l'hôpital de Falaise / © capture écran/ vidéo des soignants de l'hôpital de Falaise
extrait de la vidéo des soignants de l'hôpital de Falaise / © capture écran/ vidéo des soignants de l'hôpital de Falaise

"Nos mains sauvent vos vies, les vôtres peuvent sauver notre hôpital de proximité en signant la pétition"


En moins de douze heures, la vidéo a déjà été vue par des milliers de personnes et commence à être reprise par d'autres personnels d'hôpitaux de France

"Je, tu, nous... sommes tous concernés et devons lutter contre ce désert médical qui se profile. On ferme des services entiers au sein de nos hopitaux, demain on supprimera des hopitaux, des lignes de SMUR. Soutenez nous en signant cette pétition.​​​​​​", un appel à l'aide qui veut se faire entendre. 


Pour le moment, la pétition sur change.org a réuni à peine 2500 signatures. Ils attendent plus de soutien dans une ville et ses alentours qui réunissent près de 10 000 habitants.

"On a voulu que les gens nous regardent, qu'ils nous entendent dans le grand bruit national du malaise des hôpitaux, c'est le moyen d'attirer la lumière sur Falaise même si ce que nous vivons est le sort de beaucoup de structures de proximité", explique l'un des créateurs de ce SOS.

"On travaille dessus depuis la mi-décembre et on a regroupé tout les métiers de la santé des services publics, des pompiers aux brancardiers ou manipulateurs radios. On a tous la même souffrance"

Le résultat est sobre et le message efficace. 

Un SOS qui rappelle le SOS lumineux des personnels soignant du CHU de Caen avant  Noël. "Oui, on a voulu leur répondre, poursuivre le message. Un peu partout en France ces SOS se multiplient à l'hôpital." 
 


Depuis 2015, l'hôpital de Falaise (14) vit une fusion difficile avec l'hôpital d'Argentan (61), comme celui d'Avranches (50) vit mal la collaboration avec Granville, depuis plus longtemps encore.

Dès le début, Falaise a perdu sa maternité au profit d'Argentan, et maintenant c'est sa cuisine interne avec ses 28 salariés qui doit fermer dans les prochains mois, laissant les services et l'Ehpad relégués à la cuisine centrale du CHU de Caen.
 


 Et avec cette disparition de la cuisine interne, certains personnels seront obligés d'aller travailler à Argentan, dans le département voisin de l'Orne. 
 

Si nous on disparaît, vous aussi vous mourrez. Notre vidéo parle de tous les hôpitaux de France. Les situations se répètent dans chaque structure. C'est une bouteille lancée à la mer pour que ceux qui prennent les décisions réagissent. Nous sommes dans l'épuisement professionnel et on le symbolise dans ces images avec la mort (le groupe des soignants de l'Hôpital de Falaise, apolitique et non syndiqué)
 

Actuellement, plus de 700 personnes travaillent à l'hôpital de Falaise. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus