Une enquête publique lancée en juin 2013 sur la LGV Poitiers-Limoges

© AFP-ImageForum
© AFP-ImageForum

Attendue depuis plusieurs mois, cette enquête publique devrait démarrer en juin prochain. Elle est rendue possible grâce à un avis rendu hier par l'Autorité environnementale.

Par Bernard Dussol

Pourquoi cette enquête publique ? Pour que les citoyens et habitants des territoires concernés par le futur chantier de la LGV Poitiers-Limoges puissent donner leur avis et peur-être lever certaines de leurs inquiétudes quant à l'immensité d'un tel chantier et ses retombées locales.

Quels sont les effets qui peuvent être générés sur une population par un tel projet en terme de bruit, de déplacements quotidiens ? Quid des zones humides et de l'impact d'un chantier qui pourrait atteindre  plus de cent mètres de large en traversant certains territoires ?
L'enquête publique aura à répondre à ces nombreuses questions, en redonnant un second souffle à un projet très largement soutenu par François Hollande.
Ancien président du conseil général de Corrèze, le chef de l'Etat a toujours milité pour une LGV qui mettrait Limoges à deux heures de Paris. C'est d'ailleurs le secrétaire général de l'Elysée en personne qui a annoncé la nouvelle par un courrier envoyé au président du conseil régional du Limousin, à la présidente du conseil général de la Haute-Vienne et aux deux maires de Limoges et Poitiers.

Une très heureuse nouvelle pour Alain Clayes qui, on le sait, défend pratiquement seul dans la Vienne et dans le Poitou Charentes le principe d'un barreau Poitiers-Limoges. Reste encore à trouver les financements pour mener à bout ce gigantesque projet dont on ne sait quand il pourra voir le jour.

Sur le même sujet

Fermeture des thermes de Saujon, les explications du directeur de l'établissement

Les + Lus