Cet article date de plus de 7 ans

Vers une cure de jouvence pour le Futuroscope ?

Le conseil de surveillance du Futuroscope a voté un programme d'investissement de 46 millions d'euros en 4 ans. On saura vendredi si le conseil général de la Vienne donne son feu vert pour participer à cet effort financier afin de rénover le parc.
Quelques jours après avoir dévoilé sa nouvelle attraction "Lapins crétins", le parc du Futuroscope est à nouveau au cœur  de l'actualité.

La Compagnie des Alpes, actionnaire principal qui exploite le site (ainsi que le Parc Astérix et le Musée Grévin), veut mettre en place un plan d'investissements d'environ 40 millions d'euros sur quatre ans.

L'objectif est de remplacer ou de rénover plusieurs attractions: le kinémax, le solido, l'Imax 3D et le tapis magique seraient ainsi concernés.

Vendredi dernier, le conseil de surveillance du Futuroscope a validé ce programme d'investissement. 

La compagnie des Alpes souhaite que le conseil général de la Vienne (créateur et propriétaire du parc) participe à cet effort financier
Elle demande aux conseillers généraux, 8 millions d'euros pour les 4 prochaines années. Plus 3,6 millions pour les deux années suivantes. Ce qui fait 11,6 millions d'euros.

A cette somme, il faut ajouter 1 million et demi d'euros versés chaque année par le département pour l'entretien des bâtiments du parc.

Au total, pour les 6 prochaines années, le futuroscope pourrait coûter au département de la Vienne 20,6 millions d'euros. Soit deux fois plus que ce qui était prévu à l'origine.

Cette décision sera débattue vendredi prochain lors d'une séance publique.  

Dans cette vidéo, Claude Bertaud, président du conseil général de la Vienne, réagit à cette demande.
bertaud

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
futuroscope