Les vignerons appellent déjà au boycott des adresses internet en .vin

Les vignerons européens produisant des vins d'appellation veulent boycotter les futurs site internet se terminant ".vin" ou ".wine", qui devraient, sauf surprise de dernière minute, apparaître sur la toile malgré les oppositions.

© Philippe Lopez/AFP
Les professionnels, soutenus notamment par le gouvernement français, craignent que l'existence de ces sites ouvre la porte à des tricheries sur les appellations et contrefaçons, et étaient en négociations sur la question avec les aspirants à ".vin". Mais l'organisme chargé de délivrer les noms de domaine, l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a bien confirmé que ces adresses seraient bien mises en place et eaux de vie de vin à appellations d'origine contrôlées (Cnaoc).

Le seul prétendant au ".vin" est un groupe américain, Donuts, qui a également déposé un dossier pour ".wine", en concurrence avec une société basée à Gibraltar et une autre en Irlande. Si elle obtient l'extension ".vin", la société aura en effet le droit de la commercialiser pour qu'elle soit déclinée en noms de domaine de second niveau, comme "www.bordeaux.vin" ou "www.champagne.vin".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture économie