Le Futuroscope de Poitiers pourrait être "cloné" en Inde

L'idée d'un Futuroscope en Inde serait en chantier dans un partenariat que le département de la Vienne, propriétaire de la marque, a qualifié ce lundi de "gagnant-gagnant" en retombées touristiques et en coopération dans les nouvelles technologies.

Guillaume de Russé, le vice-président du conseil général de la Vienne, est formel : ."Nous avons des rapports étroits avec des amis indiens, la société Appu Ghar spécialisée dans les parcs d'attractions, qui sont très intéressés par l'installation d'un Futuroscope à Jaipur" . Cette ville touristique, capitale du Rajasthan, est située à 250 km au sud-ouest de New Delhi. 

Appu Ghar, dont le fondateur se définit comme "le père de l'industrie du divertissement indien", possède déjà un parc d'attractions à Jaipur et va en ouvrir un quatrième à l'été 2014 à Gurgaon, près de New Delhi, dans l'état de l'Haryana. Ce clone du Futuroscope de Poitiers proposerait les mêmes animations et divertissements. Et à l'avenir, les jumeaux pourraient même partager les investissements dans de nouvelles attractions.

Ce partenariat pourrait attirer les touristes indiens de passage en Europe, et à cette fin le Futuroscope de Poitiers souhaite dédier à l'Inde un de ses pavillons. Selon M. de Russé, "nous aurions là un réservoir de plusieurs centaines de milliers de visiteurs, peut-être même de plusieurs millions à terme".

Second avantage de ce partenariat : "une interaction" entre la technopole associée au Futuroscope et des entreprises indiennes, le Futuroscope n'étant pas seulement un parc de loisirs mais également un lieu de recherche qui rassemble des entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies. Le Conseil général de la Vienne avait un temps noué des liens pour ouvrir un complexe identique en Chine, mais malgré plusieurs mois de tractations le projet n'avait pas abouti.