Cet article date de plus de 6 ans

Zadistes en Charente-Maritime : pas d'expulsion pour l'instant

Le Syndicat intercommunautaire du littoral (SIL) n’a pas demandé l’application de l’ordre d’expulsion des zadistes qui sont mobilisés contre le projet d'incinérateur à Echillais. C'est ce que révèle le journal Sud Ouest.
Les zadistes d'Échillais devraient encore rester sur le site du futur incinérateur même si son occupation a été jugée illégale.

Le président du Syndicat intercommunautaire du littoral (SIL), Vincent Barraud, n'a en effet pas fait intervenir les forces de l'ordre.

Il s'en est expliqué au journal Sud Ouest:  « Si nous les expulsons le mardi, je sais pertinemment qu'ils reviendront sur le site dès le mercredi ».

Il ajoute : « J'ai une obligation, en tant que président du SIL, qui gère ce site : c'est de mieux le protéger et le sécuriser. La présence des zadistes n'est pas neutre. Pour autant, je veux bien les rencontrer mais je ne le ferai pas sur le site pour ne pas légitimer leur présence. »

Toujours selon Sud Ouest, le lancement des travaux d'agrandissement de l'incinérateur d'Échillais a pris du retard. La préfecture souhaite en effet des évolutions par rapport au projet initial. Aucune date de démarrage des travaux ne serait encore fixée.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergie