Armistice du 8 mai 1945 : un doc et de nombreuses commémorations dans la région

Libération de La Rochelle / © Maxppp
Libération de La Rochelle / © Maxppp

Demain, la France célèbre les 70 ans de la fin de la seconde guerre mondiale. De nombreuses cérémonies sont prévues dans la région notamment à La Rochelle demain après-midi. Samedi, à 15h25, sur France 3 Poitou-Charentes, sera diffusé un documentaire sur les Résistants d'Angoulême.

Par Marine Rondonnier


Le 21 juin 1940, les Allemands s'emparent de La Rochelle. Trois jours après, le drapeau nazi flotte sur l'hôtel de ville. Jusqu'au 8 mai 1945, La Rochelle sera occupée. Ces années noires sont retracées dans une exposition au musée des Beaux-Arts. Exposition qui tente de retranscrire l'ambiance de la guerre et de reconstituer les décors de la Kommandentur grâce à des documents exceptionnels notamment des lettres de dénonciation. 
 / © Maxppp
Demain, jeudi 8 mai 2015, en fin d'après-midi, toute la ville de La Rochelle sera immergée dans ce devoir de mémoire. Il y aura deux jours de projections conférences et projections de films pour ce 70 ème anniversaire de la fin de la guerre.  






Le reportage de Valérie Prétot et Didier Gomez.
Libération du 8 mai 1945 : un doc et de nombreuses commémorations dans la région
Reportage de Valérie Prétot ert Didier Gomez



Autre rendez-vous ce week-end :
samedi à 15 h 25 sur France 3 Poitou-Charentes  sera diffusé un documentaire sur les résistants d'Angoulême : 


Les Saboteurs de l’Ombre et de la Lumière

Section Spéciale de Sabotage : membres fondateurs du maquis du Capitaine Jacques Nancy (hiver 1944)

L'histoire : 

Lorsque le chef-saboteur Jacques Nancy décolle de Londres en novembre 1943, avec son chef le Délégué Militaire Régional Claude Bonnier, les services secrets du Général de Gaulle leur ont confié une importante mission : structurer, former, armer et financer la Résistance en Région B c’est-à-dire l’Aquitaine et Poitou-Charentes réunies.

Bonnier et Nancy atterrissent dans la nuit de pleine lune du 16 novembre à Angeac en Charente. Ils prennent alors la mesure du désastre engendré par ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui «l’Affaire André Grandclément»…
Un «pacte» signé entre l’un des grands chefs de la Résistance régionale et la Gestapo de Bordeaux !

Trois mois après leur arrivée en France, Claude Bonnier et Jacques Nancy ont pourtant accompli un travail exemplaire de redressement et d’organisation de
la Résistance dans le Sud-ouest. Mais, le 9 février 44, Claude Bonnier est trahi, il tombe entre les mains de la Gestapo et se suicide. Jacques Nancy est
alors un homme traqué et terriblement seul. Poursuivre sa mission de Londres est son objectif. Il rentre en clandestinité et crée un groupe de saboteurs très
entraînés, la Section Spéciale de Sabotage qui va, durant 7 mois (de février à Août 44), faire sauter des ponts, des trains, des voies ferrées, des installations
électriques afin de harceler l’ennemi et de le ralentir dans ses déplacements, notamment du Sud-ouest vers la Normandie et Paris.

Ce film revient sur le passionnant parcours du capitaine Jacques Nancy et de ses hommes avec l’émouvant témoignage des acteurs directs et des derniers
survivants de cette période héroïque de la résistance dans nos régions. Ecrit et réalisé par la nièce de Jacques Nancy, il veut mettre en lumière ces
héros ordinaires avant de leur restituer l’ombre qui leur a sauvé la vie.

Votre rendez-vous documentaire sur France 3 Poitou-Charentes :

samedi à 15 h 25 :
"Les Saboteurs de l’Ombre et de la Lumière
Section Spéciale de Sabotage : membres fondateurs du maquis du Capitaine Jacques Nancy (hiver 1944)"

Sur le même sujet

Fermeture des thermes de Saujon, les explications du directeur de l'établissement

Les + Lus