Bio dans les cantines, vélos en ville, 2 thèmes concrets des élections municipales en Limousin

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

L'écologie c'est une des préoccupations de ces élections municipales, dans Dimanche en Politique, nous abordons 2 cas concrets : la place du vélo dans les villes et celle du bio dans les restaurants scolaires. Deux domaines où les choses bougent en Limousin, mais où il reste beaucoup à faire. 

Par Christophe Bodin

Agir pour l’environnement,  s’assurer d’un développement durable, faire de la place aux " mobilités douces", l’écologie, au sens large, est l’un des enjeux des prochaines élections municipales. De nombreux candidats mettent en avant leur souci, ancien ou nouveau, sincère ou opportuniste, pour la planète.

Dans ce Dimanche en Politique nous nous intéressons à deux cas concrets en matière d’écologie : la place du vélo dans les villes et l’alimentation bio dans les cantines. Sur ces deux sujets, chacun affirme qu’il est nécessaire de progresser, faire mieux, faire plus…. Mais le constat est qu’actuellement, le Limousin n’est pas à la pointe. Alors pourquoi ? Quels sont les obstacles à la mise en pratique ? Manque de volonté politique ou difficultés techniques ? 

En Dordogne, un collège propose depuis la rentrée une restauration 100% bio, c'est le 1er en France. En Limousin, si de nombreuses communes ont introduit des aliments bio dans leurs menus, leur part reste très minoritaire.

En moyenne, en France, les achats de produits bio représentent moins de 5% des achats de la restauration collective. A travers la loi dite "Egalim", cette part du bio devra, en 2022 être d'au moins 20%. Il reste donc beaucoup à faire pour développer cette filière. 

Limoges a ses Vélim, Brive également s'est doté d'une flotte de vélo en location, des vélos électriques notamment. Dans les 2 villes, le parc actuel ne suffit pas à satisfaire la demande des usagers. Le succès des vélos à assistance électrique est réel, mais côté infrastructures, cela ne suit pas. Malgré les travaux engagés, la circulation à vélo est loin d'être facile, tant à Brive qu'à Limoges. Les voitures sont toujours omniprésentes.

En France, la part du vélo dans les déplacements domicile-travail quotidien reste faible : 2,1 %, quand c'est 10% en Allemagne  et 29%  Pays-Bas. Si l'on compare les villes, pour Limoges, c'est seulement 0,8%, à Strasbourg, la ville la plus en pointe en France, c'est 15% et la championne, c'est Copenhague, avec 50 % ! La fédération des usagers de la bicyclette, dans son dernier classement des villes cyclables, le constate, le Limousin est à la traîne, c'est orange sur Brive et Limoges, rouge pour Guéret. 

Sur le plateau de Dimanche en Politique 4 invités : 
La bio et le vélo au cœur de la campagne des municipales



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus