Cet article date de plus de 5 ans

Pas de fléchissement des ventes de volailles lié à la crise de la grippe aviaire

Nous nous sommes rendus sur l'un des marchés les plus fréquentés de Bordeaux, les halles des Capucins, pour savoir si les acheteurs avaient changé leurs habitudes après la crise de la grippe aviaire.

Les commerçants sont unanimes. Pas de baisse des ventes. Les clients, certes, posent des questions, mais font confiance à leurs fournisseurs habituels, lesquels travaillent souvent avec les mêmes producteurs de volailles depuis de nombreuses années.

"Les vétérinaires sont derrière, tout est suivi et contrôlé" assure une marchande qui vend, comme chaque année, chapons, poulets et dindes fermières pour les fêtes.

Regardez le reportage de Marie Neuville et Pascal Lecuyer

durée de la vidéo: 01 min 38
Pas de fléchissement des ventes de volailles pour les fêtes



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grippe aviaire agriculture économie consommation