• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Cash Investigation : des pesticides dangereux utilisés en Poitou-Charentes

Le Poitou-Charentes parmi les régions les plus touchées par l'utilisation de pesticides dangereux / © Christian Watier / Maxppp
Le Poitou-Charentes parmi les régions les plus touchées par l'utilisation de pesticides dangereux / © Christian Watier / Maxppp

Le magazine "Cash Investigation" de France Télévision jette une lumière crue sur l'utilisation des pesticides dangereux en France. Le Poitou-Charentes est particulièrement touché. Découvrez notre carte.

Par Hugo Lemonier

Les équipes de "Cash Investigation" et de francetv info ont dressé la carte de France des départements qui utilisent le plus de pesticides dangereux. Le Poitou-Charentes figure en bonne place dans ce classement.

100 000 tonnes de pesticides classés dangereux ou potentiellement dangereux sont utilisés chaque année en France, dont 7789 tonnes en Poitou-Charentes.

La liste de ces produits dangereux et de leurs effets néfastes sur la santé fait froid dans le dos. L'epoxiconazole, par exemple, est un fongicide (un produit qui lutte contre les champignons) utilisé dans les cultures d'avoine, de blé, de maïs, d'orge et de seigle dans la Vienne. Cancérogène, cette substance présente également des risques d'infertilité ou de malformation du fœtus. Plus étonnant encore, ce pesticide est autorisé en France comme au niveau européen.


Une étude basée sur des chiffres confidentiels du ministère de l'Agriculture

Les équipes de "Cash" ont basé leur étude des données confidentielles du ministère de l'Agriculture couvrant une période qui s'étend de 2008 à 2009 pour la métropole.

Invité du magazine d'investigation mardi soir, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a affirmé la volonté du gouvernement de réduire l'utilisations de ces produits dangereux"2025, -50% d'utilisation de pesticides de manière globale."

Or, d'après les données en possession de "Cash Investigation", les ventes de pesticides présentant des dangers pour la santé n'ont cessé de croître depuis 2011, passant de 91 000 tonnes à 100 000 tonnes en 2013.


Invitée sur du 7/9 de France Inter ce mardi matin, Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, a rappelé ses difficultés à faire "interdire l'épandage aérien des pesticides (...) et avec quelles difficultés j'ai fait interdire l'utilisation de pesticides dans les espaces verts et dans les jardins privés à compter de l'été prochain".

Elle s'est également félicité de l'interdiction à la vente du Round Up dans les jardineries malgré le "lobby de la production des pesticides, très puissant en France". "Il est temps que ça cesse", s'est exclamée Ségolène Royal.

La ministre a également salué l'action de Stéphane Le Foll : "C'est la première fois qu'un ministre de l'Agriculture affronte le lobby des pesticides dans le milieu agricole et je dis aux agriculteurs que c'est leur intérêt aussi de réduire les pesticides".

 

Sur le même sujet

Bientôt du houblon en Lot-et-Garonne ?

Les + Lus