Cet article date de plus de 3 ans

Certaines communes de l'île de Ré taxent les logements vacants

Une nouvelle taxe concernant les logements vacants de l'île de Ré a déjà été adoptée par cinq communes. Objectif : inciter les propriétaires à remettre des logements inhabités sur le marché.
© Marc Millet, francetv
Des volets fermés en hiver sur l'île de Ré, une image carte postale qui traduit une réalité : il y a trop de logements vacants alors que des familles cherchent désespérement à s'installer. Certains élus tentent de trouver une solution politique à cette équation.

C'est à l'ordre du jour ce soir du conseil municipal de La Flotte en Ré, la taxe concernant les logements vacants pourrait être adoptée par une nouvelle commune sur l'île de Ré.

Ce nouvel impôt a déjà été adopté par cinq communes.

Objectif : inciter les propriétaires à remettre des logements inhabités sur le marché.
Le principe déjà adopté concerne les logements vacants et non meublés depuis au moins deux ans (ils ne sont donc pas soumis à la taxe d'habitation)
A Rivedoux et La Couarde, la taxe sera effective dés le 1er janvier 2018.
Son montant est comparable à celui d'une taxe d'habitation.

Regardez ce reportage d'Olivier Rioux, Marc Millet et Maud Coudrin.

Intervenants : Patrick Houdart, gérant agence immobilière; Fred Bouthillier, commerçant ; Josiane Bourquie, rétaise ; Marie Josée Fays : rétaise.

durée de la vidéo: 01 min 45
une taxe pour les logements vacants

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
impôts économie