30 000 € pour faire sonner les matines : les cloches de Saint-Sauveur à La Rochelle reçoivent un soutien financier de l'État

L'association Salvare Campani a remporté une dotation de 30 000 € du fond de soutien aux métiers d'art. Cet argent sera consacré aux cloches de l'église Saint-Sauveur de La Rochelle. L'objectif est de refaire sonner harmonieusement l'église emblématique en bordure du Vieux-Port.

C'est une excellente nouvelle pour l'église Saint-Sauveur de La Rochelle (Charente-Maritime). Le mythique édifice, construit en 1152 par les moines de l'île-d'Aix, pourra faire sonner un nouveau son de cloche grâce aux 30 000 € accordé par le fonds de soutien aux métiers d'art du Ministère du Tourisme.

Ce fonds, doté d'un million d'euros pour 2024, et porté par la Fondation du Patrimoine et du Ministère du Tourisme vise à assurer la pérennité des métiers et de l'artisanat d'art, et la transmission des savoir-faire. Pour candidater, les projets de restauration devaient faire appel à des métiers d'art, situé dans des communes de moins de 10 000 habitants.

Et le projet de l'association Salvare Campani correspond parfaitement aux attentes. Il s'agit d'ailleurs de l'unique projet de Nouvelle-Aquitaine qui bénéficiera du fonds pour 2024. Les cloches de cette église ne carillonnent plus depuis 1993, ce qui "pour une église, n'est pas logique", déclare Gérard De Monteil, le président de l'association. Alors le défi que les bénévoles se sont fixé est ambitieux. Il consiste à restituer un ensemble de six cloches, dans le cadre des travaux de restauration du clocher en cours depuis 2022.

durée de la vidéo : 00h01mn52s
{} ©France télévisions

Pour commencer, l'association s'est nouée d'amitié avec le Queber et a reçu deux cloches en airain en don. Ce sont ces dernières qui bénéficieront de la dotation. Cela demande un travail de recherche pour "harmoniser tous les sons de cloches dans la ville" explique Patrick Ferrere, délégué régional du Poitou-Charentes à la fondation du Patrimoine, "L'idée, c'est que si elles sonnent toutes au même moment, ce soit agréable à écouter".

Pour le projet, l'association avait commencé à collecter de l'argent et appelé au don. Alors cette dotation "est un véritable coup de boost, qui donne une crédibilité à notre projet et prouve tout son intérêt", s'exclame Gerard De Monteil. Cela leur permettra pour commencer de confier les cloches offertes par le Québec à Villeudieu-lesPoêles, où elles seront refondues en juin 2024 par la fonderie de Cornille-Havard, l'une des trois fonderies encore actives en France.

Les fonderies donnent le La#

Dans un premier temps, le fondeur défini la composition optimale de la sonnerie, c’est-à-dire la juste répartition de cloches de poids et tailles adaptés pour produire une gamme de notes en harmonie avec les deux cloches actuelles."Car c'est par l'alliage de métaux que les fondeurs créent une note", précise Patrick Ferrere. Cette refonte doit donc permettre d'obtenir la note souhaitée, c'est-à-dire un La# de l'octave 3 et un Ré de l'octave 3 également.

Les deux cloches s'ajouteront aux deux cloches déjà existantes, Gabrielle-Paule datant du XVIIIe siècle et pesant plus de 1 270 kg, et Victoire-Louise coulée en 1852. Elles devraient être installées début 2025 dans le beffroi de l'église.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité