• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Après l'interview de Laurent Wauquiez, Dominique Bussereau quitte les Républicains

Dominique Bussereau, président du conseil départemental de Charente-Maritime et de l'Assemblée des Départements de France. / © Cédric Cottaz
Dominique Bussereau, président du conseil départemental de Charente-Maritime et de l'Assemblée des Départements de France. / © Cédric Cottaz

Après l'interview sur BFMTV de Laurent Wauquiez où il assume ses propos tenus à Lyon, Dominique Bussereau, président du conseil départemental de Charente-Maritime, annonce qu'il quitte définitivement Les Républicains. Il s'était déjà mis en congé du parti en janvier dernier.

Par Christine Hinckel

Dominique Bussereau, ancien ministre dans les années 90 et 2000, député et membre fondateur de l'UMP, aujourd'hui président du conseil départemental de Charente-Maritime et de l'Assemblée des Départements de France, a annoncé sa démission sa démission des Républicains après l'interview de Laurent Wauquiez, hier soir. 

Pour Dominique Bussereau, c'est un peu l'aboutissement d'un processus enclenché depuis plusieurs mois. En janvier dernier, l'élu de Charente-Maritime s'était mis en congé de son parti. "Il ya des cousinages qui me déplaisent" avait-il alors expliqué, reprochant aux Républicains de ne pas tirer les leçons de 2017 et de la défaite aux Présidentielles. "J'ai décidé de prendre de la distance avec la politique partisane" avait-il annoncé.

► Voir le reportage de J. Vilain, S. Bourin et M. Gimenez
D. Bussereau quitte le parti Les Républicains

Une deuxième étape avait été franchie le week-end dernier quand il a rejoint le mouvement Libres! fondé par Valérie Pécresse dont il est devenu "conseiller spécial". "Je suis de la droite modérée, du centre droit" expliquait-il lors d'un long entretien affirmant ne pas avoir "quitté définitivement le parti", ne pas avoir "claqué la porte". "Je me suis mis en recul" annonçait-il tout en dénonçant le "problème de violence verbal" avec Laurent Wauquiez dont les propos tenus à Lyon venaient d'être rendus publics..

Restant dans la même ligne de pensée et pour rester en accord avec ses convictions, Dominique Bussereau est passé hier soir à la troisième et dernière étape en annonçant sa démission des Républicains sur Twitter. "

Puisque Laurent Wauquiez assume ses errements et sa violence verbale j'en tire les conséquences : j'étais en congé de LR, ce soir j'en démissionne définitivement", a-t-il tweeté.


Après l'interview de Laurent Wauquiez, la liste des élus quittant les Républicains s'allonge aujourd'hui. Elisabeth Morin-Chartier, députée au Parlement européen, elle aussi démissionne des Républicains affirmant ne plus appartenir désormais qu'au Parti Populaire Européen.

"L’idée que je me suis toujours faite de la politique repose sur le respect des citoyens, des institutions et de la parole donnée. Je ne me retrouve pas dans la spirale dans laquelle notre parti s’engage" écrit Elisabeth Morin-Chartier dans un communiqué.



Sur le même sujet

Opération péage gratuit jeudi soir à Pau, 1e action des gilets jaunes contre la hausse des taxes

Les + Lus