Coronavirus : à Aytré, la solidarité s'organise pour protéger les personnes âgées

Marie-Hélène rend visite deux fois par semaine à sa voisine Mauricette, 92 ans. Pour l'aider et la rassurer face au Covid-19, mais aussi pour maintenir un lien social. / © Pascal Epée - France 3 Poitou-Charentes
Marie-Hélène rend visite deux fois par semaine à sa voisine Mauricette, 92 ans. Pour l'aider et la rassurer face au Covid-19, mais aussi pour maintenir un lien social. / © Pascal Epée - France 3 Poitou-Charentes

Les personnes âgées sont les plus fragiles face au Covid-19. A Aytré, près de La Rochelle, des réseaux d'entraide se mettent en placent pour protéger ce public vulnérable. 
 

Par Christina Chiron avec Mélodie Stewenson

Marie-Jo est sur le pont. Cette gardienne à Aytré, près de La Rochelle, accroche des affiches d'information sur le Coronavirus dans son immeuble. Le message est clair : Agir ensemble. Et cela passe par l'entraide entre voisins. 

Ici on a un retraité et dans les étages, on a des gens qui travaillent. Avec ces affiches, les gens voient qu'il y a des choses à faire, qu'on peut parler à son voisin, voir s'il a besoin d'aide ou de conseils.
- Marie-Jo, gardienne d'immeuble

Cette initiative est le fruit d'une réflexion du bailleur social Habitat 17. Il a été choisi par le département comme site pilote pour le lancement du dispositif "Seniors Solidaires" sur son parc locatif.

Parmi nos locataires, 160 d'entre eux ont 80 ans et plus. Le Coronavirus est l'occasion pour nous de mettre en œuvre ce programme et de promouvoir les réseaux de solidarité.
Domitille Monvel, chargée de communication Habitat 17 Charente-Maritime

Maintenir le lien social

Aider son prochain, c'est déjà un peu le quotidien de Marie Hélène. Elle rend visite deux fois par semaine à sa voisine, Mauricette, âgée de 92 ans. Cette dernière vit seule depuis le décès de son mari il y a 17 ans. En plaisantant, les deux femmes se remémorent quelques précautions d'usage. "Maintenant, on ne se fait plus la bise, on ne sert plus la main !".

Un soutien encore plus précieux aujourd'hui avec le Covid-19. Marie-Hélène Blandin redouble de vigilance auprès de sa protégée, et au moment d'utiliser du gel hydroalcoolique, elle réitère quelques conseils simples, mais indispensables. "Vous en mettez bien entre les doigts, partout".

Dans cet HLM de 1962, plusieurs générations cohabitent. Marc a quitté la région parisienne et s'est installé à la Rochelle depuis 2015. Le Coronavirus a modifié ses habitudes, mais l'entraide reste de mise.

Maintenant, on évite de se faire la bise entre voisins, mais on essaie de garder ce contact, cette proximité entre nous.
- Marc Julié, voisin solidaire

Les personnes âgées sont les plus fragiles face au Covid-19. Les moyens d'actions se multiplient, notamment la solidarité pour protéger nos aînés. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus