CANDIDATS LÉGISLATIVES 2024. Qui sont-ils en Charente-Maritime ?

Plus sur le thème :

Les Charentais-Maritimes se rendront aux urnes les 30 juin et 7 juillet prochains. Une dissidence à gauche, des candidatures à droite limitées, et une extrême droite en forme : les résultats pourraient être très serrés. Retrouvez les listes des candidats et les enjeux de chaque circonscription.

Les résultats devraient être compliqués à prévoir dans la majorité des circonscriptions du département. Le Rassemblement national est arrivé en tête aux élections européennes avec 32,94 % des suffrages. Il pourrait de prime abord être favorisé par le peu de candidatures présentées par Les Républicains. Mais il pourrait également pâtir de la concurrence des candidats de Reconquête !.

La première circonscription (La Rochelle - île de Ré) : Olivier Falorni se représente

Député sortant : Olivier Falorni (Divers gauche)

Olivier Falorni, député sortant, présente sa candidature à un nouveau mandat. L'ancien rapporteur de la loi sur la fin de vie s'est dit sur les réseaux sociaux "triste de voir la loi Fin de vie brutalement stoppée" en raison de la dissolution de l'Assemblée nationale. En 2022, il était arrivé largement en tête, en l'emportant avec 66,11 % des voix et plus de 30 points d'avance sur Jean-Marc Soubeste. Celui qui était alors le candidat de la Nupes portera cette fois l'investiture du Nouveau Front Populaire pour le scrutin du 30 juin prochain.

  • Antoine Colin (Lutte ouvrière)
  • Emma Chauveau (Rassemblement national)
  • Philippe Père (Divers)
  • Yasmina Samri - cette candidate s'est désistée suite à des menaces et insultes racistes
  • Nicolas François (Reconquête !)
  • Jean-Marc Soubeste (Les Écologistes - Nouveau Front Populaire)
  • Françoise Ramel (Divers)
  • Olivier Falorni (Divers gauche)

La deuxième circonscription (Rochefort - Aunis) : Benoît Biteau, candidat inattendu

Députée sortante : Anne-Laure Babault (Modem)

Dans la deuxième circonscription, Les Républicains ont placé sur la ligne de départ un de leurs deux candidats dans l'ensemble du département. Le parti mise sur une figure locale, Hervé Blanché, maire de Rochefort et président de la communauté d'agglomération Rochefort-Océan. Pour sa première candidature à un mandat de député, il devra faire mieux que les résultats obtenus par la droite en 2022. David Labiche avait alors obtenu environ 6 % des voix et avait été éliminé dès le premier tour.

À charge de revanche pour Benoît Biteau. L'écologiste n'a pas été réélu au Parlement européen, où son parti a récolté seulement 5,5 % des voix. Pour le scrutin du 30 juin, il se présente avec l'investiture du Nouveau Front Populaire pour espérer faire vaciller la députée sortante Anne-Laure Babault. La candidate MoDem avait récolté 51,7 % en 2022 face au candidat de la NUPES.

  • Hervé Blanché (Les Républicains)
  • Karen Bertholom (Rassemblement national)
  • Benoît Biteau (Les Écologistes - Nouveau Front Populaire)
  • Frédéric Castello (Lutte ouvrière)
  • Anne-Laure Babault (MoDem - Ensemble)

La troisième circonscription (Saintes - Saint-Jean-d'Angély) : un dissident casse l'union à gauche

Député sortant : Jean-Philippe Ardouin (Renaissance - Ensemble)

Le scrutin s'annonce particulièrement serré dans cette circonscription. En 2022, Jean-Philippe Ardouin avait été élu avec exactement 843 voix de plus que son adversaire, Nathalie Collard. Cette dernière ne rempile pas pour une nouvelle candidature et c'est Stéphane Morin qui portera les couleurs du Rassemblement national.

Après avoir été dissident de la NUPES en 2017, Fabrice Barusseau sera cette fois-ci le candidat officiel de la gauche. Mais il trouvera face à lui un autre candidat de gauche, Gérald Dahan, le représentant de la Nupes en 2022. L'ancien humoriste se présente le 30 juin prochain sans étiquette.

  • Gérald Dahan-Berthelot (Sans étiquette)
  • Jean-Philippe Ardouin (Renaissance)
  • Stéphane Morin (Rassemblement national)
  • Anne-Catherine Godde (Lutte ouvrière)
  • Fabrice Barusseau (PS - Nouveau Front Populaire)

La quatrième circonscription (Royan-est) : le match-retour de 2022 ?

Député sortant : Raphaël Gérard (Renaissance)

En 2022, le duel avait également été très serré dans cette circonscription. Dès le premier tour, Raphaël Gérard, le candidat macroniste, et Pascal Markowsky, le candidat du Rassemblement national, s'étaient imposés avec respectivement 12 743 et 11 900 voix. Le conseiller régional d'extrême droite pourrait profiter des très bons résultats de son camp aux élections européennes pour faire pencher la balance.

C'est dans cette circonscription que la droite présente sa deuxième représentante pour toute la Charente-Maritime, en la personne de Céline Drouillard, conseillère municipale de Royan.

  • Raphaël Gérard (Renaissance)
  • Pascal Markowsky (Rassemblement national)
  • Danielle Desselles (LFI - Nouveau Front Populaire)
  • Olivier Tripelon (Lutte ouvrière)
  • Céline Drouillard (Les Républicains)

La cinquième circonscription (Royan-ouest) : un premier tour très serré en perspective

Député sortant : Christophe Plassard (Horizons)

Le délégué du RN en Charente Aymeric Mongelous quitte ses terres pour se présenter à la députation en Charente-Maritime, sans autre concurrent à droite et à l'extrême-droite. Il était auparavant attaché parlementaire de la députée Caroline Colombier. Face à lui, le candidat Horizons Christophe Plassard tentera de prendre sa propre succession. Mais la partie était loin d'être jouée. En 2022, il avait été élu avec 51,74 % des voix.

  • Aymeric Mongelous (Rassemblement national)
  • Christophe Plassard (Horizons)
  • Anne Brachet (PS - Nouveau Front Populaire)
  • Danièle Cassette (Lutte ouvrière)
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité