• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Naufrage du Grande America : le fioul récupéré en mer débarqué et retraité à La Rochelle

Au large de La Rochelle - les navires anti-pollution captent et remorquent les nappes de fioul. Ici, L'Argonaute et le Kermos avec un barrage hauturier - 24 mars 2019. / © Marine nationale
Au large de La Rochelle - les navires anti-pollution captent et remorquent les nappes de fioul. Ici, L'Argonaute et le Kermos avec un barrage hauturier - 24 mars 2019. / © Marine nationale

Profitant d'une mer forte, qui durant 3 jours ne permettra pas d'effectuer des opérations de lutte anti-pollution efficaces, certains des 9 navires sur zone vont rentrer à La Rochelle pour des escales techniques. L'occasion aussi de décharger les polluants récupérés en mer, pour leur retraitement.

Par Fabrice Dubault


Les opérations de lutte anti-pollution se poursuivent en mer suite au naufrage de navire Grande America, le 12 mars dernier.
Le porte-conteneurs italien était en feu depuis le 10 mars, quand il a sombré à 330km au large de La Rochelle par 4.600m de fond.
 

Une "mer croisée" qui rend difficile la lutte contre la pollution


Les conditions météorologiques actuelles sur la zone d’opérations, avec une mer croisée, entre vagues et houle, ne permettent pas l’intervention efficace des moyens de lutte anti-pollution.
 

Ces conditions météorologiques défavorables devraient perdurer durant les 72 prochaines heures" explique un communiqué de la préfecture maritime de l'Atlantique.

 


Des escales techniques pour décharger le fioul récupéré


Une partie des 9 navires constituant le dispositif antipollution mettra donc à profit les 3 prochains jours afin de réaliser des escales logistiques au port de La Rochelle. Ces escales permettront notamment de débarquer le polluant récupéré en mer et le matériel usagé.

Le port de La Rochelle accueillera ce mardi soir 26 mars, un premier navire, le BSAM Rhône, suivi mercredi du BSAA VN Sapeur, afin qu’il puisse débarquer sous la responsabilité de l’entreprise mandatée par l’armateur, les déchets d’hydrocarbure collectés et le matériel (bouées, filets…) ayant servi à la collecte de ces polluants.

Les navires repartiront vendredi.
En attendant, le premier navire est en vue... ce mardi soir...
 

L’armateur du Grande America a été mis en demeure au nom de l’Etat, par le Préfet Maritime de l’Atlantique, de mettre fin au danger pour l’environnement que représente le bateau qui a coulé et de traiter les pollutions maritimes.
 

Séché Urgence Intervention emporte le marché du traitement des déchets


L’armateur a pris contact avec le port de la Rochelle pour pouvoir accueillir les bateaux qui transportent les hydrocarbures récupérés en mer.
Le port de la Rochelle a donné son accord de principe pour accueillir ces bateaux au bassin à flot n°1 pour les opérations de déchargement.

L’armateur a choisi la société Séché Urgence Intervention pour procéder au déchargement, à la prise en charge et au traitement des déchets.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans le Lot-et Garonne, les employeurs peinent à recruter

Les + Lus