Opération Mousquetaire : l'armée américaine débarque à La Rochelle avant de rejoindre l'est de l'Europe

Le port de La Pallice accueille à partir de ce mardi soir 7 juillet, une opération militaire de grande ampleur menée par l'armée américaine. Le navire "Endurance" de l'US Army accoste à La Rochelle pour débarquer des hommes et du matériel destinés à la relève de l'armée US en Allemagne et Pologne.

L'US Endurance, le porte-containers de l'armée américaine, a fait son entrée dans le port de La Rochelle, le 7 juillet 2020 en début de soirée.
L'US Endurance, le porte-containers de l'armée américaine, a fait son entrée dans le port de La Rochelle, le 7 juillet 2020 en début de soirée. © France Télévisions
Actualisé le 8 juillet 2020
L'US Endurance, le bateau de l'armée américaine est entré dans le port de La Pallice, le mardi 7 juillet vers 19 heures. Il est désormais ammarré à quai, le temps que les opérations de déchargements du matériel s'effectuent. Une tâche qui va prendre plusieurs jours et qui se déroule à l'abri des regards indiscrets dans une zone placée sous haute surveillance et interdite d'accès. 
L'US Endurance est arrivé au port de La Rochelle
La Rochelle va servir de tête de pont à l'US Army pour débarquer le chargement de leur navire "Endurance" destiné à assurer la relève et le renforcement des bases américaines situées à l'est de l'Europe, en Allemagne et Pologne. Le navire est parti du port de Jacksonville en Floride, le 27 juin dernier.
Il transporte soixante hélicoptères de combat de la 101e Combat Aviation Brigade, 500 véhicules, 250 conteneurs et 350 hommes. L'US Endurance est un énorme navire mesurant 264 mètres de long pouvant transporter des dizaines de tonnes de matériel militaire et d'hommes.

Une opération sous haute surveillance

Ces opérations de relève ont lieu tous les neuf mois mais celle-ci, dont l'ampleur est exceptionnelle vise aussi à tester les capacités des infrastructures portuaires françaises pouvant être utilisées par l'armée américaine en cas de crise majeure. Il s'agit également de tester la coordination entre les armées américaines, françaises et européennes.
L'armée française va contribuer à l'acheminement par voies ferroviaires du matériel alors que les hélicoptères seront réassemblés sur place et rejoindront ensuite leur destination par les airs. Tous les soldats présents sur le bateau ont été testés pour le coronavirus et placés en quatorzaine avant le départ. Ils seront accueillis sur les bases aériennes de Cognac et de Rochefort où ils vont rester un mois pour s'entraîner, avant de partir pour effectuer la relève en Allemagne et en Pologne.
Cette opération de logistique, baptisée opération "Mousquetaire" s'effectue dans le cadre du programme Atlantic Resolve lancé par l’administration Obama à la suite de l'intervention de la Russie en Ukraine et poursuivie par Donald Trump. 

Toutes les manœuvres de ce débarquement hors normes se déroulent à La Rochelle sous très haute surveillance. En mer ou dans les airs aussi, les mesures de sécurité sont exceptionnelles, il est impossible d'approcher le navire à moins de 300 mètres et bien entendu, l'accès au Port Autonome sera très réglementé. Le débarquement doit durer plusieurs heures et probablement une partie de la nuit.

Les Américains à La Rochelle, une histoire de plus de 100 ans

C’est lors de la Première Guerre Mondiale que les soldats américains arrivent pour la première fois à La Rochelle. Le Congrès des Etats-Unis vote la déclaration de guerre le 6 avril 1917, et quelques jours plus tard, les premiers soldats américains débarquent à La Rochelle. La ville devient alors une base logistique destinée à appuyer la présence des soldats sur le théâtre des opérations. 10.000 Américains s’installent à La Rochelle.
Les soldats américains dans le hall de la gare de La Rochelle servant de réfectoire •
Les soldats américains dans le hall de la gare de La Rochelle servant de réfectoire • © Jean-Claude Bonnin
Le port de la Pallice permet l’acheminement des troupes et du matériel, et rapidement, les Américains construisent tout près de la gare, des ateliers de construction ferroviaire. Entre mars 1918 et mars 1919, ils vont construire 37.000 wagons à partir de pièces détachées arrivées directement des Etats-Unis. 

Après la seconde guerre, les Américains s’installent à Aigrefeuille-d’Aunis

Quand la Seconde Guerre Mondiale prend fin, le 8 mai 1945, de nombreux soldats américains restent en Europe. Des camps sont aménagés comme par exemple à Aigrefeuille-d’Aunis à quelques kilomètres de La Rochelle. 2.000 GI et civils s’y installent en famille en 1950 pour assurer le soutien médical de tous les soldats américains demeurés en Europe.
Ils construisent alors, une petite ville dans la ville avec un cinéma, un bowling des maisons avec chauffage central. Ils construisent même une station d’épuration et un château d’eau qui servent encore, 70 ans plus tard, aux habitants d’Aigrefeuille-d’Aunis.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité mer international
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter