Ovive à Périgny : le broyage des coquilles d'huîtres comme moteur d'une réussite

Publié le Mis à jour le
Écrit par Coralie Roland .

A Périgny, près de La Rochelle, une entreprise a décidé en 1988 de broyer les coquilles d’huîtres pour l’alimentation des poules. Si la technique n’était pas neuve, son industrialisation l’était beaucoup plus. Ovive est aujourd'hui un leader français sur ce marché.

En 1988, Pascale Dardant, biologiste et Jean-Luc Saunier, géologue décident de recycler des coquilles d'huitres pour l'alimentation des poules. Si nos aïeux avaient déjà ce réflexe par le passé, personne n’avait encore pensé utiliser toute la ressource des bassins ostréicoles de la région pour en faire une activité industrielle.



Au début, ce sont des coquilles fossilisées du Danemark que les nouveaux entrepreneurs importent pour lancer l'activité, une hérésie pour ces militants de la première heure, comme ils l'expliquent dans ce reportage de Y. Salaün et T. Chapuzot.



Notre reportage 

Un reportage de Y. Salaun, T. Chapuzot et M. Reiler avec les interviews de Pascale Dardant, co-fondatrice d'Ovive et de Jean-Luc Saunier, co-fondateur d'Ovive



30 ans plus tard, Ovive représente un chiffre d'affaire de 1,7 millions d'euros, compte 18 salariés et produit 3000 tonnes de coquilles recyclées par an. C’est à peine 10% du potentiel de collecte sur la façade atlantique.



Ce mardi 15 mai, pour fêter ces 30 années d’existence, plusieurs entreprises rochelaises engagées dans le recyclage et le développement durable (Echo Mer, Matlama, Biotop) seront présentes sur le site de Périgny. Et les portes d’Ovive seront ouvertes au public de 14h à 18h.





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité