La Rochelle. L'agglomération va distribuer 10 millions d'euros d'aides supplémentaires aux entreprises

L'agglomération de La Rochelle a présenté ces jours-ci un plan d'aide aux entreprises impactées par la crise sanitaire du coronavirus et par les mesures de confinement. Il vise à compléter les dispositifs régionaux et nationaux déjà en place, pour toucher le maximum de secteurs de l'économie.
Photo d'illustration
Photo d'illustration © Dominique Julian, MaxPPP

Rassurer et soutenir

L'objectif de ce plan d'aide aux entreprises lancé par l'agglo de La Rochelle est double. Il s'agit d'abord de confirmer aux acteurs économiques de la cité que l'ensemble de la commande publique sera maintenue dans les mois et années à venir.

Un milliard d'euros investis sur cinq ans

Jean-François Fountaine s'engage même sur ce chiffre pour le moins impressionnant : un milliard d'euros investis dans les cinq années à venir dans des travaux d'infrastructure.

La Communauté d’Agglomération, la Ville de La Rochelle, le Port de Pêche, l’office Public de l’Habitat et Port Atlantique La Rochelle s’engagent à maintenir leurs investissements à hauteur d’un milliard d’euros sur cinq ans.

"Premiers investisseurs publics et soutien essentiel de la filière du bâtiment, les collectivités sont au cœur de la relance de l’emploi," insiste le communiqué de l'agglomération. "Dès aujourd’hui et sous condition de la plus grande sécurité des salaires, Jean-François Fountaine, Maire de La Rochelle et Président de la Communauté d’Agglomération, vient de signer la reprise d’un certain nombre de travaux."

A commencer par le chantier du PAPI (Programme d'Actions de Prévention des Inondations) de Port Neuf réalisé par Eiffage qui a redémarré ce lundi 20 avril, ainsi que celui du Marais de Tasdon.

Un plan d'aide spécifique pour les entreprises naissantes

Qu'on les appelle start-up, jeunes pousses ou "entreprises naissantes", "elles incarnent le dynamisme économique et entrepreneurial et doivent être protégées pendant le confinement jusqu’à la reprise." Chacune se verra attribuer une aide forfaitaire de 3.000 euros. Le but est d'éviter les cessations massives d’activité.

Pour rentrer dans les cases, aucun critère de perte de chiffre d'affaires, mais les entreprises doivent :Tous les statuts, y compris les micro-entrepreneurs, sont éligibles à cette aide d’urgence, dans tous les secteurs. Une plateforme en ligne va ouvrir d'ici quelques jours pour permettre de recueillir les dossiers. Au total, 1,2 million d'euros ont été provisionnés pour ce fonds d'urgence pour les entreprises naissantes. Cela pourrait concerner environ 400 entreprises sur le territoire.

Un fonds d'aide spécial de cinq millions d'euros

L'agglomération crée également un autre dispositif d'urgence qui s'adresse cette fois-ci aux entreprises qui ne seraient pas en mesure de bénéficier des aides de la Région, parce qu'elles n'en remplissent pas l'un ou l'autre des critères d'attribution. "Il s’adresse en tout premier lieu aux petites entreprises, aux commerçants ou artisans de l’agglomération de La Rochelle."

Pour ces petites structures de un à dix salariés, qui forment un tissu économique local indispensable et qui assurent des activités de proximité, une aide directe sera apportée, pouvant aller jusqu’à 1.500 euros par salarié, précise l'agglomération.

Le fonds spécial rochelais s'adresse en priorité :

A titre exceptionnel et en fonction de leur situation, une aide jusqu’à 100.000 euros pourrait être donnée à des entreprises plus grandes de 11 à 50 salariés.

C'est un jury composé d'élus communautaires, mais aussi de représentants de BPI France, de l'Etat, de la Région, du Département et d'autres instances économiques qui sera chargé d'évaluer le bien-fondé et le montant de ces aides.

Des mesures complémentaires

A ce plan déjà consistant s'ajouteront un certain nombre de mesures complémentaires, à commencer par la suppression des loyers de mars à mai 2020 pour les entreprises qui travaillent dans des locaux appartenant à l'agglo. Cela représente un investissement de plus de 600.000 euros.

De la même manière, pour les marchés publics en cours, la communauté d’Agglomération s’engage à payer les factures rapidement avec un acompte relevé à 60% au lieu de 30% habituellement.

Enfin, et puisque les entreprises du tourisme seront durablement atteintes par les conséquences de la crise, un fonds exceptionnel d'1 million d’euros sera confié aux deux Offices de Tourisme de l’agglomération pour déployer des actions de promotion et de communication pour promouvoir la destination La Rochelle et Châtelaillon-Plage dès la saison prochaine.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie start-up entreprises covid-19 santé société