TRINGAboat, le bateau que vous pouvez croiser sur la route du Grand Pavois à La Rochelle

Publié le
Écrit par Romain Bizeul .

Le TRINGA se pilote sur l'eau comme il se conduit sur la route. En quelques secondes, le bateau peut se muer en voiture, et rouler. Pensé et construit entièrement en France, le TRINGA est l'unique véhicule amphibie homologué pour prendre la route.

Il navigue dans le port des Minimes à La Rochelle. Progressivement, le bateau se dirige vers la cale. Il fonce droit dessus. Mais pas de panique, il ne va pas s’échouer. Quand la terre ferme se présente, le TRINGA sort ses roues et, en quelques secondes, devient un véhicule roulant. "Parfois, quand je reviens d’une sortie en mer, sur la plage, les gens sont affolés. Ils comprennent seulement une fois que je suis sorti de l’eau", s’amuse Christophe Le Bitoux, directeur commercial de TRINGAboat.

Des mers jusqu'aux routes

Mais plus qu’un "simple" véhicule amphibie, on peut croiser un TRINGA sur la route au volant de sa voiture. Le bateau est homologué pour la route. "C’est le seul véhicule à avoir ce privilège au monde", annonce fièrement Christophe Le Bitoux. Pour cela, ceintures de sécurité, rétroviseurs ou encore clignotants peuvent interpeller lorsqu’on voit le véhicule à flot.

"Il a fallu suivre les règles de sécurité élémentaires pour obtenir les autorisations. Sur la route, il faut voir et être vu", raconte Guirec Daniel, le fondateur, qui a obtenu l’homologation après une procédure de six ans. Pour autant, le véhicule roulant jusqu’à 16 km/h reste un bateau, il en a l’immatriculation, mais est dénué de plaques minéralogiques.  

On passe de Newton à Archimède, en l’espace de quelques secondes !

Christophe Le Bitoux, directeur commercial de TRINGAboat

Une fois à bord, on constate la facilité déconcertante avec laquelle l’engin passe de la terre à la mer. Sans marquer le moindre arrêt, le bateau permute de manière totalement fluide, simplement en actionnant un bouton. "C’est une première : on allie la technologie nautique, automobile et aéronautique", s’enthousiasme le directeur commercial de TRINGAboat, Christophe Le Bitoux. À la manière d’un avion de ligne et de son train d’atterrissage, les roues se rétractent dans la coque du bateau pour voguer. Le tout observable depuis le poste de pilotage grâce à une caméra embarquée.

Une innovation et une construction française

"On passe de Newton à Archimède, en l’espace de quelques secondes, s’exclame Christophe Le Bitoux. Et avec une fabrication et un assemblage totalement français !" Seul le moteur hors-bord n’est pas fabriqué dans l’Hexagone. Le reste vient - pour la quasi-totalité - de Lannion, en Bretagne, là où il a été imaginé.

Sur le port des Minimes, un passant observe la démonstration du TRINGA, fasciné. "C’est impressionnant, mais ça ne doit pas être donné", s’exclame-t-il. En effet, il faut débourser pas moins de 166.000 euros pour s’offrir le bateau amphibie. Un prix onéreux pour cette innovation 100% bretonne, mais qui n’effraie pas tout le monde.

Venu tester, un client potentiel semble très intéressé : "C’est parfait, moi qui recherche l’indépendance, là, j'en trouve. Plus besoin de trouver de place au port !" Face aux listes d’attentes à rallonge pour obtenir une place sur un ponton, TRINGAboat promet de faire passer de la terre à la mer en quelques secondes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité