Marennes-Oléron : l'affinage des huîtres perturbé par les pluies tombées en quantité importante

Il a trop mu et trop rapidement, les huîtres de Marennes-Oléron en claires souffrent du doucin. / © Alexandre Marchi/MaxPPP
Il a trop mu et trop rapidement, les huîtres de Marennes-Oléron en claires souffrent du doucin. / © Alexandre Marchi/MaxPPP

Les fortes pluies de ces derniers jours ont des conséquences pour les ostréculteurs du bassin de Marennes-Oléron. Elles perturbent l'affinage des huîtres en claires. Un phénomène bien connu par les professionnels qui s'appelle le doucin.

Par C.Hinckel et C.Chiron

Trop de pluies tombées trop rapidement entraînent un faible taux de salinité dans l'eau des claires. Conséquences de ce phénomène de doucin : une huître plus fade, un risque de mortalité accru et des rendements plus faibles.
Les pluies de ces dix derniers jours ont fait baissé le taux de sel par litre d'eau de 10% environ. Cette chute brutale inquiète les ostréiculteurs. 

Cette année est exceptionnelle puisqu'en 2018, aux mêmes dates, on avait 30 grammes de sel par litre d'eau de mer donc il n'y avait aucun souci.
Dominique Favier, ostréicultrice à La Tremblade


Diminuer le taux de sel dans l'eau

Les huîtres affinées dans des claires où l'eau est moins salée sont moins goûteuses, elles sont aussi plus fragiles. Pour réduire les risques de mortalité, les ostréiculteurs réduisent leur production et mettent en place des mesures pour faire remonter le taux de salinité dans l'eau.

On fait très attention à nos prélèvements d'eau de mer...On ferme les apports d'eau douce dans les chenaux et ça permet à l'eau de mer de monter assez haut en forts coefficients et là on peut pomper et renouveler notre eau de mer et ressaler nos claires.
Dominique Favier, ostréicultrice à La Tremblade

A l'approche des fêtes de Noël, tous les ostréiculteurs du bassin de Marennes-Oléron sont touchés par ce phénomène de doucin, conséquence d'une météo très pluvieuse. 
 
Trop de pluies pour les huîtres de Marennes-Oléron
Les fortes pluies de ces derniers jours perturbent l'affinage des huîtres en claires.Trop d'eau douce et tombée trop rapidement pour les huîtres : c'est le phénomène de doucin. Reportage de Christina Chiron, Pierre Lahaye et Nadine Pagnoux-Tourret










 

Sur le même sujet

Les + Lus