Parc éolien au large de l'île d'Oléron : "J'aimerais comprendre pourquoi on fait des projets aussi monstrueux"

Publié le Mis à jour le
Écrit par V.P avec Frédéric Cartaud

Le projet de parc éolien au large d'Oléron a été officiellement présenté aux habitants ce 3 octobre. La réunion publique menée par des représentants de l'état et RTE, le réseau de transports de l'électricité a fait salle comble et suscité de nombreuses inquiétudes.

"J'aimerais comprendre pourquoi on fait des projets aussi monstrueux", s'est interrogé un Oléronais venu assister à un débat concernant le projet de parc éolien au large de l'île d'Oléron.

Cette première réunion publique, a fait salle comble ce samedi à Saint-Georges d'Oléron. Le ton a été rapidement donné lors de la prise de parole des participants qui ont annoncé qu'ils ne souhaitaient pas suivre le déroulé des débats prévu par les organisateurs. 

Dans le public, les questions fusent et certains s'interrogent sur le contenu des réponses pas toujours en adéquation avec les interrogations de l'assemblée.

"La question initiale était : pourquoi un parc éolien en mer ? et on nous répond comment fonctionne un parc éolien en mer", s'offusque un habitant de l'île d'Oléron. 

Le projet est d'envergure, le parc prévu au large d'Oléron pourrait atteindre les 300 km², et il suscite déjà une levée de boucliers de la part des élus locaux, des pêcheurs, et des défenseurs de l’environnement.

"Je suis en colère oui car quand j'ai vu les possibilités qu'ils avaient d'élargir le parc sur 300 kilomètres, je me demande jusqu'où on peut-on aller ?", proteste l'un des participants.

"C'est un couloir d'oiseaux migrateurs très important, c'est également une zone où il y a énormément de plancton qui sert à nourrir les huîtres et les poissons, je suis étonnée de voir que l'Etat bafoue tout cela", rétorque une des participantes hostiles à ce projet.

En janvier dernier, Allain Bougrain-Dubourg, le président de la Ligue de Protection des Oiseaux avait lui aussi affirmé son hostilité à "faire de l'éolien en zone Natura 2000".

Hier soir, le représentant de l’État a tenté de mettre en avant les atouts de ce vaste parc en mer.

"J'essaie d'expliquer le mieux possible, je comprends tous les questionnements qu'il peut y avoir, c'est un gros projet" admet Pierre-Emmanuel Vos, directeur de projet du parc éolien à la DREAL Nouvelle-Aquitaine.

Cinq autres réunions publiques sont programmés jusqu’au 21 octobre en Charente-Maritime, la prochaine se déroulera ce 4 octobre à Royan.

Reportage de Frédéric Cartaud, Cédric Cottaz et Alain Bortot

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité