Virement de bord à gauche en Charente-Maritime

© France Télévisions
© France Télévisions

A la traîne dimanche dernier, la liste Rousset a viré en tête au détriment de la liste Calmels. Le Front National qui était arrivé en seconde position, confirme son implantation, mais ne progresse pas en pourcentage. Dans ce département, la participation a bondi de 7 points par rapport au 1er tour. 

Par EG

C'est ce qu'on appelle renverser une situation. Distancée lors du premier tour où elle était arrivée en troisième position, la liste Rousset a finalement remporté la majorité des suffrages (38,2%) en Charente-Maritime, devançant d'une courte tête la liste de la droite républicaine (36,4%). Le Front National lui a légèrement régressé (de 27,1% à 25,4%).
La très forte hausse de la participation, qui a atteint 56,6% contre 49,2% la semaine dernière, a bouleversé la donne. 

© France Télévisions
© France Télévisions

Des terres résolument "républicaines"

Arrivée en tête lors du premier tour, la liste conduite par Virginie Calmels a surtout fait de très bons scores dans des secteurs où les électeurs votent traditionnellement à droite. C'est le cas à Royan ou encore à Saint-Georges de Didonne, fief de Dominique Bussereau, où la droite républicaine a recueilli 45,6% des suffrages, devançant de plus de 13 points la liste Rousset (32,1%) et de plus de 23 points la liste Colombier (22,3%). 
De même à Châtelaillon-Plage, la liste conduite par Hervé Blanché a recueilli 49% des voix (34,2% pour la liste conduite par Gérard Blanchard et 16,8% pour la liste conduite par Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie). 
A noter toutefois le score très décevant d'Hervé Blanché : dans sa ville à Rochefort, il est devancé de plus de cinq points par la liste Rousset qui elle a bondi de 25,1% à 41,6% ! 

Des fiefs de gauche 

Troisième du premier tour la semaine dernière, la liste Rousset a donc progressé de quatorze points, passant de 24,7% des suffrages à 38,2%. Une progression qui s'explique sans doute par un sursaut de la participation et par un bon report des voix écologistes suite à la fusion avec la liste menée par Françoise Coutant. 
Ainsi à La Rochelle, sans surprise, avec 52,4% des voix, la liste Rousset devance de plus de vingt points la droite républicaine. Même tendance à Saintes où l'écart est plus réduit mais de dix points tout de même. De même, à Marennes, fief du socialiste Mickael Vallet, la liste Rousset, qui avait recueilli 27,4% des voix lors du premier tour, atteint ce soir les 36,4%. 

Le FN, solide sur ses bases 

Après avoir fait des scores souvent supérieurs à 25%, voire 30% lors du premier tour notamment dans les zones ostréicoles autour de Royan, le parti frontiste, emmené dans le département par Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie (photo), y confirme son implantation, mais ne progresse pas en terme de pourcentage. Il s'effrite même légèrement : 27,1% des suffrages au 1er tour, 25,4% lors de ce second tour.
© V.Pretot, FTV
© V.Pretot, FTV
Le parti frontiste peut toutefois compter sur un électorat fidèle. Ainsi à Médis , les électeurs ont placé le FN en tête de ce second tour avec 35,3%, devant la liste Calmels (34,3%) et la liste Rousset (30,4%). De même, à Bourcefranc le Chapus, le FN se place en seconde position avec 32,9% des voix, devant la liste Rousset. 


Sur le même sujet

Les + Lus