La Chambre des comptes a ​​​​​​​relevé un déficit financier lors du voyage de l'Hermione-Lafayette entre 2009 et 2017

La réplique de la frégate de La Fayette à Yorktown, en Virginie (US). / © Mladen Antonov - AFP
La réplique de la frégate de La Fayette à Yorktown, en Virginie (US). / © Mladen Antonov - AFP

La Chambre régionale des comptes publie un rapport sur l'Hermione et s'intéresse plus particulièrement au voyage aux États-Unis en 2015. Un voyage qui a plombé les finances de l'association Hermione-Lafayette.

Par Sophie Goux

Pendant que la frégate fait la tournée des ports de Normandie en attirant toujours autant de public, la Chambre régionale des comptes de Nouvelle-Aquitaine publie ce jeudi son rapport d'observation définitive sur l'association Hermione-Lafayette.

La Chambre ne constate pas de fautes graves mais plus des problèmes de fonctionnement qui pourraient être améliorés.

En revanche, elle pointe le voyage inaugural aux États-unis entre avril et juillet 2015. Le voyage a coûté trois millions d'euros et les recettes espérées s'élevaient à 4,2 millions. Mais les rentrées ont finalement été de 2,3 millions. Ce qui a contraint l'association à souscrire à un prêt de 800.000 euros qu'elle doit encore rembourser une dizaine d'années.

En cause, l'organisation de manifestations sur place aux États-Unis. L'association Friends of Hermione, chargée de collecter des fonds auprès des Américains a bien récolté deux millions sur place, mais ne les a pas reversés à l'association Hermione. Elle a dépensé la somme à l'organisation de fêtes et réceptions, par le biais d'un prestataire privé. Depuis cette époque, l'équilibre financier de l'association est fragilisé.
 

La chambre salue un beau projet mais appelle à la prudence financière

La Chambre des comptes dans ses conclusion, parle d'un beau projet associatif mais préconise "un pilotage prudent et pertinent". Elle estime que les comptes 2018 qui ne sont pas encore adoptés, devront permettre de voir si l'association assure la soutenabilité financière du projet avec, à la fois, la présence dans son port d'attache et les périodes de navigation.
 

Une nouvelle offre touristique ?

Les dirigeants actuels de l’association Hermione - La Fayette ont insisté sur le fait que indique que l'instruction en cours préconise "plusieurs scénarios d’offres touristiques". La "solution envisagée serait d’effectuer chaque année une escale d’environ deux mois à Bordeaux, pendant l’hivernage, afin de développer les recettes de billeterie et aussi d’attirer les visiteurs vers Rochefort, en vue d’une visite plus globale du site."
 

Sur le même sujet

Des livreurs de Deliveroo relient Bordeaux à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail

Les + Lus