Bientôt des voitures-restaurants dans le Train des Mouettes entre Saujon et La Tremblade

Le train des Mouettes circule depuis 1876 entre Saujon et La Tremblade en Charente-Maritime. Petite révolution en vue : le train va bientôt être équipé de voitures-restaurants. Elles ont été livrées ce lundi 20 juillet et seront mises en service en fin d'année.

Le Train des Mouettes, qui circule entre Saujon et Chaillevette en Charente-Maritime.
Le Train des Mouettes, qui circule entre Saujon et Chaillevette en Charente-Maritime. © L. Pelletier - France 3 Poitou-Charentes
C'est un train mythique sur le littoral : le Train des Mouettes. Mis en service en 1876, il permet de relier La Tremblade et Saujon, en Charente-Maritime, en passant par Mornac-sur-Seudre et Chaillevette. Si plusieurs visites thématiques sont déjà possibles pendant la période estivale, manquait un outil de taille : des voitures-restaurants. 

Venues de Suisse, ces voitures qui restent à aménager sont passées par les entrepôts d'Alstom avant d'arriver à Chaillevette. Le fruit d'un travail de trois ans pour l'association Trains et traction qui gère le Train des Mouettes. "Ce n'est pas un renouvellement d'activité", explique Pierre Verger, président de l'association Trains et traction, "c'est un complément d'activité : cette rame va nous permettre, outre de développer le produit touristique Train des Mouettes et la Charente-Maritime, de nous apporter un revenu complémentaire, nous permettant de continuer notre restauration patrimoiniale et de restaurer des locomotives à vapeur qui sont classées monument historique."

Ces voitures rappellent même des souvenirs aux bénévoles de l'association, comme Jean-François Villeneuve : "Au cours de ma carrière, j'ai tracté ce même genre de rame. On en avait 12, 15 voitures. On roulait à 140 ou 160 km/h, cela dépendait. Ici, c'est du bonheur, de la petite vitesse mais on voit le paysage."

Loin des trains grande vitesse et de toute course contre la montre, l'objectif est de profiter de la Charente-Maritime en douceur, tout en mangeant.

On va aménager dans le style d'un wagon-restaurant du milieu du XXe siècle. Les peintures vont être revues et les moquettes seront changées, pour donner un teint un peu plus ancien sur cette rame et retrouver un peu le prestige des voyages dans ces voitures-restaurants dans le temps.

Pierre Verger, président de Trains et traction

Place aux produits locaux

S'il sera bien possible de déjeuner ou dîner dans le Train des Mouettes, il ne sera pas question en revanche de cuisiner sur place : "On n'est pas sur une cuisine avec une production de repas à l'intérieur", précise le président de l'association Trains et traction. "On est sur un office-traiteur : les repas seront préparés à l'extérieur par un chef, seront amenés à bord, réchauffés ou refroidis en fonctions des plats servis. Et on part sur une mise en avant des produits locaux, issus des circuits-courts, bio, etc." Nous avons suivi l'arrivée des rames et les premières réactions des personnes présentes. Les amateurs de loco, et de local, devront encore patienter pour voyager dans ces nouvelles rames : elles seront en rodage ces prochains mois pour une mise en service en décembre, peut-être pour le réveillon du Nouvel An.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral aménagement du territoire environnement tourisme économie loisirs sorties et loisirs patrimoine culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter