Un charcutier et une jeune primeur de Charente-Maritime sacrés Meilleurs Ouvriers de France

© Christina Chiron / France 3 Poitou-Charentes
© Christina Chiron / France 3 Poitou-Charentes

Un enseignant en charcuterie-traiteur au CFA de Saint-Germain en Lusignan, et une jeune primeure de Royan, en Charente-Maritime, ont été sacrés Meilleurs Ouvriers de France, ce lundi, lors d'une cérémonie à la Sorbonne, à Paris.

Par ED

Jour-J pour la promotion 2018 des Meilleurs Ouvriers de France, toutes catégories confondues. Ce lundi 13 mai, les gagnants de la 26ème édition de ce prestigieux concours d'artisanat ont reçu leur médaille lors d'une cérémonie organisée à la Sorbonne, à Paris. 

Mathias Héritier, professeur en charcuterie-traiteur au Centre de formation des apprentis (CFA) de Saint-Germain en Lusignan, en Charente-Maritime, fait partie des quatre lauréats dans sa catégorie.

Natif de Chazelles, en Charente, ce maître artisan est le deuxième du CFA à remporter ce titre après David Bret en 2004, lui-même ancien professeur de Mathias Héritier. Nous les avions suivi lors de la préparation du lauréat en 2017. C'est la seconde fois qu'il préparait ce concours. 
Charlotte Entraigues, 27 ans, primeur chez "Fruiti", à Royan, fait également partie des quatre lauréats MOF de sa catégorie. Sa famille est primeur depuis trois générations. Une véritable reconnaissance de son savoir-faire : 

Cette médaille, on l’a attendu depuis octobre, lorsqu’on a su qu’on était MOF. Donc aujourd’hui, c’est que du bonheur. On va pouvoir mettre en œuvre ce qu’on a préparé auparavant et le valoriser encore plus grâce à cette médaille. Ce qui est reconnu, c’est notre savoir-faire. Quand on est primeur, on s’est pas là pour mettre des carottes sur l’étalage, ça va bien au-delà. Il y a derrière beaucoup de connaissance sur les variétés, les origines, les calibres, la réglementation en vigueur… On a un métier très pointu.

Pour beaucoup d'artisans, être sacré MOF est un rêve. Créée en 1913, mais longuement interrompue depuis, cette compétition entre professionnels n'existe qu'en France et a été inventée pour valoriser les métiers de l'artisanat.

Les résultats du concours 2018 sont connus depuis octobre, mais les gagnants avaient l'obligation d'attendre d'être officiellement sacrés pour porter le col bleu blanc rouge et se prévaloir de leur statut, qui récompense leur excellence, leur rigueur et leur savoir-faire.  

► Suivez en direct ou replay la 26ème cérémonie de remise des médailles :

A lire aussi

Sur le même sujet

Magazine du Pays basque : vogue la navette

Les + Lus