Royan : les bateaux de location pris d’assaut pour les sorties en mer

L’été a bel et bien démarré à Royan. Depuis quelques jours, les clients affluent dans les agences de location de bateaux. Sortie improvisée ou petite virée entre collègues : plusieurs destinations accessibles par la mer sont plébiscitées.

Ce jeudi, ils sont une trentaine à embarquer depuis Royan sur des bateaux de location. Une seule destination revient sur toutes les lèvres : le phare de Cordouan.

Comme il l’explique au micro de France 3 Poitou-Charentes, Stéphane a l’habitude de louer des bateaux. Il le fait tellement souvent qu’il envisage même d’en acheter un. Une fois qu’il est sur l’eau, il explique profiter d’un “moment de convivialité et de tranquillité”. “On va passer de bons moments grâce à un temps magnifique. C’est un avant goût des vacances”, explique de son côté Laurent.

“Tous les ingrédients sont réunis pour que la saison soit belle”

Cette saison, les différents professionnels du secteur ont remarqué le retour des groupes dans les agences de location de bateaux. Interrogé, Pablo Castillo, gestionnaire de l’entreprise Sea Sail & Cruise explique tirer profit de cette affluence. On a pas mal de groupes qui viennent nous voir. ça nous permet de bien travailler”.

Le constat est partagé par Jérémy Jollivet, responsable à Gap’Ocean, entreprise installée depuis 25 ans à Royan. “On a la chance d’avoir de très belles conditions météo. Tous les ingrédients sont réunis pour que la saison soit belle”.

Des postes non pourvus

Après deux années marquées par la pandémie de Covid-19, le taux de réservation des bateaux de location serait en hausse cette année, expliquent les professionnels. Si les affaires reprennent, l’inquiétude demeure au niveau des effectifs et des moyens humains.

C’est au niveau du personnel que je vais avoir du mal à augmenter les effectifs

Pablo Castillo, Sea Sail et Cruise

J’ai de la ressource en termes de bateau. mais c’est au niveau du personnel que je vais avoir du mal à augmenter les effectifs”, précise Pablo Castillo. Cette année, il explique avoir rencontré de réelles difficultés pour recruter.

L’an dernier, les touristes étaient venus en nombre à Royan. Une ville riche d’un estuaire remarquable, comme le rappelle Pablo Castillo.  On a les falaises de Meschers, le village de Talmont”, liste le professionnel.