Joël le Scouarnec, l'ex chirurgien de Jonzac, sera rejugé en appel à Poitiers en novembre prochain

L'ancien chirurgien de l'hôpital de Jonzac, condamné en première instance à 15 ans de réclusion criminelle pour viols et agression sexuelle avait fait appel de ce jugement. Joël Le Scouarnec sera jugé devant la cour d'appel de Poitiers en novembre prochain.

Le premier procès de Joël Le Scouarnec, pour "viols" et "agressions sexuelles" sur mineures  s'est tenu devant la cour d'assises de Saintes en Charente-Maritime.
Le premier procès de Joël Le Scouarnec, pour "viols" et "agressions sexuelles" sur mineures s'est tenu devant la cour d'assises de Saintes en Charente-Maritime. © Marc Ollivier - MaxPPP

Son premier procès devant la cour d'assises de Charente-Maritime à Saintes avait été perturbé par la crise sanitaire et le premier confinement. Après quelques jours d'audience en mars 2020, le procès avait été reporté et avait repris en novembre.

Joël Le scouarnec avait alors été condamné à 15 ans de réclusion criminelle pour viols et agresion sexuelle sur deux de ses nièces, une jeune patiente et sur sa petite voisine. C'est cette  enfant qui avait fait éclater l'affaire en révélant à ses parents les agissements du voisin.

Lors de la persquisition au domicile du chrirurgien, les enquêteurs avaient découvert des petits cahiers dans lesquels le chrirurgien décrivait les agressions, donnait les prénoms des victimes et brossait même son propre portrait de pédophile 

Je suis un grand pervers, exhibitionniste, voyeur, sadique, masochiste, scatologique, fétichiste, pédophile et j'en suis très heureux.

Joël Le Scouarnec, extrait de ses cahiers intimes

Lors du procès en première instance, l'ancien chirurgien s'était d'abord montré peu disert, s'expliquant peu devant la cour et gardant souvent le silence. Les avocats des parties civiles avaient dénoncé une stratégie oscillant entre amnésie et aveux au compte-gouttes. Joël le Scouarnec avait finalement reconnu les faits pour trois des quatre victimes.

Un procès en appel du 15 au 19 novembre prochain

Selon nos confrères de France Info, le procès en appel aura lieu du 15 au 19 novembre prochain à Poitiers. Après cela, l'ancien chirurgien n'en aura pas fini avec la justice, il est en effet mis en examen  pour viols et agressions sexuelles sur 312 autres victimes. Ce qui fait de lui sans doute l'un des pires pédophiles que la France ait jamais connu. C'est la cour d'assises du Morbihan qui aura à le juger, la plupart des faits ayant été commis dans différents hôpitaux de Bretagne.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société affaire le scouarnec faits divers