Charente Limousine : les irréductibles gaulois du village d'Esse se rebiffent contre l'Etat

A Esse, le village gaulois reconstitué Coriobona accueille plus de 8.000 visiteurs chaque année. / © France 3 Poitou-Charentes
A Esse, le village gaulois reconstitué Coriobona accueille plus de 8.000 visiteurs chaque année. / © France 3 Poitou-Charentes

A Esse, près de Confolens en Charente Limousine, le village gaulois reconstitué Coriobona vient d'écoper d'une demande de mise aux normes de la part de l'Etat pour accueillir des visiteurs toujours plus nombreux. Mais les coûts s'annoncent très importants.
 

Par Christina Chiron avec Jérôme Deboeuf

En se baladant à Coriobona, les visiteurs se croiraient presque immergés dans une bande-dessinée d'Astérix. Ce village gaulois reconstitué à Esse, près de Confolens, reproduit avec fidélité la vie et l'habitat de l'époque et est même reconnu scientifiquement.

Le succès est au rendez-vous. 15 ans après sa création par une bande de copains un peu fous mais surtout passionnés, plus de 8.000 curieux viennent chaque année se plonger au temps des gaulois. 
Mais aujourd'hui, l'Etat demande des comptes et une mise aux normes pour accueillir autant de public. 

Ce que l'Etat demande c'est de ramener l'eau potable, sur le site où il y a le parking pour y mettre très certainement des toilettes publiques pour que les gens puissent être accueillis de façon correcte.
Roland Fourgeaud, Maire de Esse

Une étude environnementale à 160.000 euros

Des travaux qui se chiffrent à environ 130.000 euros et la facture ne s'arrête pas là. Situé dans la vallée de l’Issoire, le site est protégé et en zone Natura 2000, un réseau de sites écologiques pour protéger les espèces et habitats naturels. Aussi, tout projet nécessite au préalable une étude environnementale. A Esse, le coût de cette étude est pour l'instant estimée à 160.000 euros.

Des sommes vertigineuses pour la mairie et l'association qui gère le village gaulois. La communauté de communes a repris la main sur le dossier et compte bien faire appel à l'Etat. 

Nous misons sur la carte touristique car c'est un atout pour le territoire en terme de développement économique. Nous mettrons l'Etat devant ses responsabilités et allons faire une demande de subventions.
Philippe Bouty, Président de la Communauté de communes Charente Limousine

Le village gaulois d'Esse existe depuis 2004. / © Jérôme Deboeuf
Le village gaulois d'Esse existe depuis 2004. / © Jérôme Deboeuf
Concrètement, la communauté de communes de Charente Limousine souhaite faire participer l'Etat au maximum des subventions possibles pour maintenir le village gaulois, soit 80% du montant de la facture de l'étude environnementale.

Jérôme Deboeuf et Christophe Guinot se sont rendus dans le village gaulois d'Esse pour faire le point sur le dossier.
 

Sur le même sujet

Les + Lus