Cet article date de plus de 3 ans

L'édition 2018 du FIBD en quelques chiffres

Le Festival International de la Bande-Dessinée d'Angoulême vit cette fin de semaine sa 45e édition. Un rendez-vous devenu incontournable pour les amateurs du 9e Art. Voici quelques repères en suivant les chiffres... parfois étonnants.
Angoulême, capitale du 9e art
Angoulême, capitale du 9e art © France 3 Poitou-Charentes - C. Roland

200 000

C'est depuis quelques années le nombre de visiteurs estimés pendant les quatre jours du festival angoumoisin. Et c'est sans compter les exposants, les auteurs, les journalistes qui eux aussi apprécient cette parenthèse culturelle au coeur de l'hiver.

22 000

C'est qu'il faut de l'espace pour accueillir les stands de dédicaces, les stands des éditeurs, les expositions. 22 000 mètres carrés sont ainsi dédiés au festival. Soit l'équivalent de plus de 27 terrains de handball !
Patience, c'est le maître-mot pour entrer dans le pavillon Manga du FIBD 2018
Patience, c'est le maître-mot pour entrer dans le pavillon Manga du FIBD 2018 © France 3 Poitou-Charentes - C. Roland

9

200

C'est, selon le festival et en tonnes, le poids de livres acheminés à Angoulême pour le festival.
© France 3 Poitou-Charentes – C. Roland

70, 60 et 25

Cette édition aura son lot d'anniversaire : ainsi les festivaliers pourront profiter d'une exposition consacrée à Alix, le personnage de Jacques Martin, histoire de marquer ces 70 ans d'existence.
Les années passent mais eux ne prennent pas une ride : les Schtroumpfs ont été créés il y a 60 ans.
Enfin, moins bleu et bien plus effronté, Titeuf fête de son côté ses 25 ans.
Exposition pour les 25 ans de Titeuf place de l'Hôtel de ville
Exposition pour les 25 ans de Titeuf place de l'Hôtel de ville © France 3 Poitou-Charentes - C. Roland

 




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival bd d'angoulême culture livres bande dessinée