Genouillac : le corps de l'homme enseveli dans un glissement de terrain il y a un mois a pu être exhumé

L'homme avait été victime d'un éboulement de terrain le 30 janvier dernier sur le site des carrières Garandeau à Genouillac (Charente). Les opérations pour exhumer son corps ont duré près d'un mois.

L'accident s'était produit dans la matinée du 30 janvier dans cette carrière située à Genouillac (Charente).
L'accident s'était produit dans la matinée du 30 janvier dans cette carrière située à Genouillac (Charente). © Cécile Landais - France Télévisions

Vingt-six jours après l'accident qui lui a coûté la vie, le corps de Didier Guérin, 53 ans, a pu être exhumé avec l'aide des pompiers qui avaient reçu le feu vert pour l'extraire de la chargeuse où il se trouvait depuis le 30 janvier dernier. Ce jour-là, la victime avait été ensevelie lors d'un glissement de terrain alors qu'elle se trouvait au volant de son engin de chantier.

Depuis l'accident, l'entreprise avait entrepris de lourdes opérations pour retrouver le corps et le rendre à sa famille. 120.000 tonnes de matériaux avaient notamment été transportées puis compactées pour constituer une piste de 120 mètres donnant accès au lieu de l’accident.

Ces opérations se sont achevées le 25 février en fin d'après-midi, "après 26 jours de travaux intenses, d’efforts et d’implication des équipes Garandeau, sur la base du volontariat, dans des conditions morales et climatiques souvent difficiles" précise la direction de l'entreprise dans son communiqué, ajoutant que "des psychologues étaient présents pour ceux qui le souhaitaient" .

Didier Guérin était salarié chez Garandeau depuis 32 ans. Le jour de l'accident, il était venu dépanner une foreuse à l’arrêt au fond de la carrière. C'est alors qu'il remontait vers le haut de la carrière avec son engin que la piste sur laquelle il se trouvait avait été recouverte par un brutal glissement de terrain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers accident